William Kentridge, cinq thèmes
du 29 juin
au 05 septembre 2010
Paris

Le Jeu de Paume présente, pour la première fois en France, une rétrospective de l’artiste sud africain William Kentridge, organisée par le San Francisco Museum of Modern Art et le Norton Museum of Art.

Né à Johannesburgh en 1955, William Kentridge a d’abord suivi des études de sciences politiques avant de se tourner vers l'art.

Connu essentiellement pour ses films d'animation composés de dessins au fusain, cet artiste travaille aussi la gravure, le collage, la sculpture, la performance et l'opéra. Associant le politique et le poétique, William Kentridge entreprend dans son œuvre graphique, comme dans ses installations et ses films, de dénoncer l'apartheid et le colonialisme : "Je pratique un art politique, c'est-à-dire ambigu, contradictoire, inachevé, orienté vers des fins précises : un art d'un optimisme mesuré, qui refuse le nihilisme."

"William Kentridge, cinq thèmes" s’articule autour des grands thèmes qui ont mobilisé Kentridge depuis les trente dernières années, au travers d'une importante sélection de ses œuvres de la fin des années 1980 jusqu’à nos jours. Mettant l'accent sur ses productions les plus récentes comme Learning from the Absurd : The Nose (2008), l'exposition révèle, pour la première fois en France, le très large éventail de son œuvre.



> Visionnez le "Portrait filmé" de William Kentridge




> À voir sur le magazine
Mark Rosenthal, commissaire, commente deux dessins qui ouvrent le thème I : “Une période opaque : Soho et Felix” : [plus d'information]

Marie-Laure Bernadac, conservateur général, chargée de mission pour l’art contemporain, présente "Les Carnets d'Égypte" de William Kentridge : [plus d'information]


> Cette exposition, organisée par
le San Francisco Museum of Modern Art
et le Norton Museum of Art,
a bénéficié du soutien
de la Koret Foundation
et du National Endowment for the Arts.

Commissaire : Mark Rosenthal,
conservateur adjoint au Norton Museum of Art.

"William Kentridge, cinq thèmes"
est présentée au Jeu de Paume,
du 29 juin au 05 septembre.
Neuflize Vie, mécène principal du Jeu de Paume,
soutient cette exposition.


En partenariat avec A Nous ; Arte ; Blast ;
Courrier International ; de l'air ; Evene.fr ;
Le Figaroscope ; La Tribune ; Stiletto et Fip.

Remerciements à : Renaissance Paris Vendôme Hôtel


> William Kentridge a reçu le Prix de Kyoto 2010, récompensant l'ensemble de son œuvre.
La fondation Inamori lui a ainsi décerné, le 18 juin dernier à San Diego, la prestigieuse distinction dans la catégorie "Art et Philosophie".


> Achetez vos billets en ligne avec la FNAC
Document PDF téléchargeable

Articles liés