Peaux noires des images, une mémoire sans mots
Colloque à l'occasion de l'exposition "Denise Colomb aux Antilles"

Dans le champ de la pensée postcoloniale, l’identité antillaise a trouvé ses mots au travers de grandes figures engagées de la littérature du XXe siècle, comme Aimé Césaire, Frantz Fanon, Édouard Glissant...
Ce colloque a abordé certaines images dans lesquelles cette identité apparaît, comme autant de témoins ou de signes d’une histoire peu transmise et pas toujours enregistrée.


Sous la direction de Noël Bourcier, commissaire de l’exposition "Denise Colomb aux Antilles", avec Daniel Maximin, romancier et essayiste, Alain Ménil, philosophe et écrivain, Anne Lafont, historienne de l’art et Tamar Garb, historienne de l’art à l’University College de Londres.


Colloque organisé, à l’auditorium Concorde le samedi 28 novembre, à l'occasion de l'exposition "Denise Colomb aux Antilles", présentée à l'Hôtel de Sully du 29 septembre au 27 décembre 2009.

Peaux noires des images, une mémoire sans mots

Articles liés