Claude Cahun

Claude Cahun (1894-1954), qui fait aujourd’hui l’objet d’un véritable engouement, est restée quasiment inconnue jusqu’au début des années 1980, avant que les travaux de François Leperlier, puis les expositions du musée des Beaux-Arts de Nantes et de l’ICA de Londres (1994), et enfin celle du musée d’Art moderne de la Ville de Paris (1995) ne la révèlent au public. Sa vie, son œuvre – littéraire et artistique –, témoignent d’une personnalité exceptionnelle, profondément libertaire, en marge des conventions dominantes (sexuelles, sociales, éthiques…), à une époque d’exploration avant-gardiste et de bouleversement des moeurs.
Parmi toutes ses photographies, ce sont sans doute ses autoportraits qui, dernièrement, ont suscité le plus d’intérêt. Toute sa vie, l’artiste a utilisé sa propre image pour démonter un à un les clichés associés à l’identité. Elle s’est réinventée à travers la photographie en posant pour l’objectif avec un sens aigu de la performance et du jeu de rôle, habillée en femme, en homme, en héroïne inclassable, cheveux longs ou très courts, dorés ou argentés, et même le crâne rasé. Cette démarche trouve des prolongements particulièrement novateurs dans les travaux sur la mise en scène d’objets et le photomontage, qui font valoir la primauté de l’imaginaire et de la métamorphose.

Le présent ouvrage prend en compte la pluralité des analyses suscitées par Claude Cahun depuis les années 1990. Il se propose, à travers différents axes de lecture (autoportraits et subversion des genres, poétique de l’objet surréaliste, métaphores du désir, tableaux photographiques et photomontages, esthétique et politique), de mettre en valeur la modernité d’une artiste qui, en pionnière de l’autoreprésentation et de la scénographie d’objets, n’a pas manqué d’influencer certaines pratiques artistiques contemporaines.


> Ce livre est publié à l'occasion de l'exposition
"Claude Cahun", présentée au Jeu de Paume
du 24 mai au 25 septembre 2011.
> Textes de Juan Vicente Aliaga, Patrice Allain,
Tirza T. Latimer et François Leperlier.
> Coédition Hazan / éditions du Jeu de Paume,
> Broché, 240 pages, 170 illustrations,
21,5 x 27,5 cm, 35 euros.

Articles liés