Blow-up /
Cycle "Side Effects"
Exposition en ligne sur Internet
du 21 septembre 2011
au 15 mars 2012
Espace virtuel

À quel point l’univers de l’information est-il contrôlé ? Quels en sont les modes d’accès, les stratégies d’appropriation ? Cet espace-temps fictionnel au cœur de l’actualité a-t-il pris le pas sur le réel ? Autant de questions que “Blow-up” tente de poser.


Inspirée des stratégies d’infiltration artistique dans les médias, "Blow-up" explore les espaces temporaires de visibilité qui s’ouvrent dans l’infotainment, une dimension combinant information et loisir, et qui comprend médias, espaces publics et événementiels, dispositifs publicitaires, réseaux sociaux ou autres systèmes codifiés. L'exposition s'interroge sur la fin de la séparation entre le versant spectaculaire de l'univers de l'information et le territoire de l'intime, qui résulte de la transition du Web 1.0 vers le Web 2.0.

La plate-forme en ligne "Blow-up" exploite pleinement les potentialités des "médias sociaux" les plus récents. Si le lieu d'exposition est purement virtuel, les performances et dispositifs artistiques pourront en revanche s'infiltrer aussi bien dans des lieux physiques (bureaux d'entreprises, lieux d'art, espaces urbains...), dans des espaces médiatiques (presse, télévision...), que sur Internet (Twitter, Facebook, Google+...). Les propositions des artistes mettent en jeu des phénomènes d’infiltration, de réappropriation, de parasitage... Elles s'inscrivent dans une diversité de terrains et de médiums, et ouvrent un large spectre entre micro-actions et phénomènes spectaculaires, spectre dans lequel elles vont se disséminer suivant une multiplicité d'échelles et de rythmes, accroissant ainsi leur "valeur de visibilité" dans l'économie de l'immatériel.

L’intégration des projets dans la plate-forme se fera de manière progressive durant l’exposition. Les flux narratifs associés à chaque projet seront enregistrés par les artistes grâce aux médias sociaux. Les internautes partageront et rediffuseront ces informations sur le Web, participant ainsi à la constitution d’un espace médiatique et artistique sans cesse recréé.

Une base de données historiques des interventions artistiques dans les médias — d’André Cadere à Daniel Buren, de Gianni Motti à Matthieu Laurette (…) — sera également visible sur le site "Blow-up".


> "Blow-up" est un dispositif évolutif proposé pour l’espace virtuel du Jeu de Paume par les commissaires Christophe Bruno et Daniele Balit.
Avec les interventions de Natasha Rosling, Jean-Baptiste Bayle, Carlo Steiner, Charlie Jeffery, Didier Courbot, Dora García et Jimpunk.
espace virtuel > 21 septembre 2011 — 15 mars 2012



PARTENAIRES
> Le projet de Natasha Rosling a bénéficié du soutien du DICRéAM (ministère de la Culture et de la Communication) et l'aide de Blink Giant Media Solutions et Chris Stocker Design

> Le projet de Jean-Baptiste Bayle a bénéficié du soutien du DICRéAM (ministère de la Culture et de la Communication)

> La plate-forme "Blow-up" a été réalisée en collaboration avec Websiteburo.com et Resurgences.eu


> L'espace virtuel a bénéficié du concours des
Amis du Jeu de Paume

Articles liés