Nouvelles de la critique : Texte zur Kunst et ses réceptions
Table ronde avec Catherine Chevalier, Andreas M. Fohr, Isabelle Graw, François Cusset et Paul Sztulman

Cette rencontre autour de la revue d’art allemande Texte zur Kunst a eu lieu à l'auditorium, le vendredi 23 mars 2012, en présence de Catherine Chevalier et Andreas M. Fohr, éditeurs de Une anthologie de la revue Texte zur Kunst de 1990 à 1998, Isabelle Graw, historienne, critique d’art, éditrice, cofondatrice et directrice de Texte zur Kunst, François Cusset, historien des idées et professeur de civilisation américaine à l’Université Paris X, et Paul Sztulman, enseignant en Histoire de l’art moderne à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.


La revue d’art allemande Texte zur Kunst est devenue depuis une dizaine d’année, au moment de la traduction d’une partie de ses textes en anglais, une référence théorique et critique incontournable dans le monde de l'art. Créée en 1990, elle a connu plusieurs tournants méthodologiques, accompagnés de conflits, de débats et de repositionnements dont l’histoire de la première décennie a fait l’objet d’une anthologie française[1]. Faisant écho à cette récente publication, cette table ronde a pour objectif de s'interroger sur les contextes de réception de la critique d'art, notamment en France, à travers l'évolution de cette revue et de mettre en perspective cette réception française au regard d’autres histoires de réception, notamment celle de la French Theory aux États Unis et de la théorie critique américaine en France.

Loin de se résumer à des questions de traduction, les différentes réceptions des théories critiques et de leur méthodologie dépendent surtout d’une géographie culturelle.
Comment se construit une géographie actuelle de la critique d’art ? Quel est le rôle des revues, des éditeurs, des auteurs, des institutions ? Comment les réceptions s’opèrent dans des contextes culturels et temporels différents ?
De part et d'autre, et surtout dans le monde anglo-saxon, "on évoque la fin de la critique d'art, remplacée par des formes de médiation au service des institutions et des galeries". C'est en ces termes qu'Isabelle Graw la co-fondatrice de la revue Texte zur Kunst a ouvert un symposium en décembre 2010 à l'occasion des 20 ans d'existence de la revue.
Au même moment, la situation française semble paradoxalement plus propice à des nouvelles possibilités critiques, que ce soit à travers la création d'espaces éditoriaux, de la création de revue, de l'organisation de séminaires ou de résidences d'artistes, qui tous partagent la même volonté de renouer avec des débats critiques.

Enfin, ce débat tient compte des nouvelles circulations et des nouveaux formats des productions discursives et textuelles (sites Internet, blogs, réseaux sociaux…) qui semblent remettre en question profondément les modalités de réception de la critique.

[1] Anthologie de la revue Texte zur Kunst, Catherine Chevalier et Andreas M. Fohr (éd.), Dijon, Les presses du réel, 2010
Nouvelles de la critique : Texte zur Kunst et ses réceptions

Sommaire

> Catherine Chevalier et Andreas Fohr : Introduction.

> François Cusset : "Du temps à l'espace : devenir mondiaux de la théorie critique".

> Table ronde avec François Cusset, Isabelle Graw, Paul Sztulman, modérée par Catherine Chevalier et Andreas Fohr.

> Discussion avec le public.