Erwin Blumenfeld.
Photographies, dessins et photomontages

L’une des singularités de la création artistique consiste à proposer des liens entre des idées, des situations ou des concepts, qu’on établit rarement dans la vie quotidienne. L’art se révèle même capable, dans certains cas, de représenter l’irreprésentable. Lorsque Erwin Blumenfeld compose différents essais pour un portrait de Hitler, il veut non seulement symboliser le visage du mal mais également nier toute identification possible avec la qualité d’être humain. En mettant en évidence l’échec de la vraisemblance d’un portrait du dictateur, Blumenfeld montre l’impossibilité même de sa représentation et, par conséquent, sa déshumanisation.

Au moyen de stratégies techniques et esthétiques expérimentales prônées par la "nouvelle photographie", le dadaïsme et le surréalisme des années 1920-1940 (superposition de négatifs, collage, montage, solarisation ou expositions multiples), mais aussi grâce au dessin, à l’aquarelle ou à la typographie, le travail de Blumenfeld se caractérise précisément par sa capacité à créer des "conflits visuels" qui lui permettent d’expérimenter la possibilité de voir autrement.

Plus connu pour l’usage exceptionnel qu’il a fait de la couleur dans la photographie publicitaire et de mode, dont il s’est imposé, dès son arrivée aux États-Unis, comme l’un des maîtres incontestables par son interprétation du corps féminin, Blumenfeld a commencé sa carrière artistique en Europe. Cette exposition rassemble une sélection de son œuvre graphique et photographique depuis ses débuts d’artiste amateur à Berlin jusqu’à sa professionnalisation à Amsterdam, à Paris et aux États-Unis.

Le Jeu de Paume tient à exprimer sa plus profonde reconnaissance à Ute Eskildsen, qui a mis au service du commissariat de cette exposition sa grande expérience critique et professionnelle d’historienne de la photographie. Nous voudrions aussi remercier toutes les collections publiques et privées qui, grâce à leurs prêts, ont permis de rassembler les œuvres présentées, et plus particulièrement les héritiers du photographe, Yorick Blumenfeld, Henry Blumenfeld et Yvette Blumenfeld Georges Deeton, sans l’aide desquels cette exposition n’aurait pu avoir lieu. Notre gratitude va également aux auteurs du présent catalogue, qui, sous la direction d’Ute Eskildsen, ont proposé une nouvelle contextualisation de l’œuvre de l’artiste : Helen Adkins, Nadia Blumenfeld Charbit, Wolfgang Brückle, François Cheval, Janos Frecot et Esther Ruelfs. Enfin, nous remercions le ministère de la Culture et de la Communication, ainsi que Neuflize Vie, mécène principal du Jeu de Paume.

Marta Gili, directrice du Jeu de Paume



Erwin Blumenfeld. Photographies, dessins et photomontages,
sous la direction d’Ute Eskildsen, coédition Jeu de Paume / Hazan,
broché, 21,5 x 27,5 cm, 256 pages, 35 euros.


> Achetez le catalogue en ligne : www.librairiejeudepaume.org

Articles liés