The Trouble with Avi
Rencontres avec Avi Mograbi

Centré sur la pratique filmique et artistique d’Avi Mograbi, réalisateur israélien reconnu, « The Trouble with Avi » passe en revue sa filmographie complète dans le cadre d'entretiens qui visent à sonder, déconstruire un engagement critique sur une œuvre singulière et complexe. Pour l’occasion, ses interlocuteurs sont Guy Ben Ner, artiste, Elias Sanbar, historien, iconologiste, traducteur et auteur, et Ella Shohat, éminente historienne et théoricienne du cinéma.


Avi Mograbi : Comment j’ai appris à surmonter ma peur et à aimer Ariel Sharon & Août, avant l’explosion
Rencontre avec Avi Mograbi et Rasha Salti à l'occasion de la soirée d'ouverture du cycle et de la projection des films Comment j’ai appris à surmonter ma peur et à aimer Ariel Sharon (Israël, 1997, vidéo, couleur, 61’) et Août, avant l’explosion (Israël/France, 2002, 35 mm, couleur, 72’).


Avi Mograbi : Conversation-performance avec Guy Ben-Ner, artiste
Après la projection des films Déportation (12’, sonore), Relief (5’, sonore), Wait, It’s the soldiers, I’ll hang up now (13’, vo st fr) et The Reconstruction (50’, vo st fr), Avi Mograbi participe à une conversation-performance (en anglais) avec Guy Ben-Ner, artiste.
Guy Ben-Ner, artiste vidéaste, vit et travaille à Tel-Aviv et New York. Dans ses travaux, il joue avec l’histoire du cinéma, se référant aux origines expérimentales du film muet, à certaines figures comiques ainsi qu’au mouvement de la Nouvelle Vague. Il travaille le plus souvent avec les membres de sa famille comme acteurs et prend pour décor son propre foyer.


Avi Mograbi présente son dernier film
Avi Mograbi nous parle de son nouveau projet sur le thème des demandeurs d’asile en Israël. De nombreux immigrés africains clandestins se trouvent actuellement sur le territoire israélien, venant pour beaucoup du Soudan et d'Erythrée, et entrés par le Sinaï égyptien. Plusieurs milliers d’entre eux attendent au centre de rétention de Holot, dans le désert du Néguev. Ils se retrouvent bloquer car la seule issue serait de retourner dans le pays qu’ils ont fui.
Dans ce cadre, Avi Mograbi a mis en place un atelier de théâtre où les réfugiés peuvent parler de leur vie.


Avi Mograbi : conversation avec Elias Sanbar
Après la projection de Pour un seul de mes deux yeux, Avi Mograbi s'entretient avec Elias Sanbar, historien, auteur, traducteur et iconologiste (en anglais).
Elias Sanbar est historien, poète, essayiste et actuellement ambassadeur de Palestine auprès de l’Unesco. Il a enseigné le droit à Paris, au Liban, puis aux États-Unis. En 1981, il participe à la fondation de la Revue d’études palestiniennes, dont il deviendra le rédacteur en chef.


Avi Mograbi : Happy Birthday Mr. Mograbi et Dans un jardin je suis entré
Avi Mograbi présente ses films Happy Birthday Mr. Mograbi et Dans un jardin je suis entré.


Avi Mograbi : conversation avec Ella Shohat
Avi Mograbi s'entretient avec Ella Shohat, historienne et théoricienne du cinéma (en anglais).
Ella Shohat est professeur à l’université de New York dans les départements d’art et politique publique, études du Moyen-Orient, littérature comparée, et le programme « Genre et sexualité ». Elle a publié de nombreux ouvrages et articles sur des sujets très variés traitant des interactions entre
le sexe, le postcolonialisme, le multiculturalisme, les rapports entre les concepts d’Arabe, de Juif et de Juif oriental.


Carte blanche à Avi Mograbi
Avi Mograbi présente les trois films qu'il a sélectionné dans le cadre de la carte blanche qui lui a été proposée : Mysterious Object at Noon d’Apichatpong Weerasethakul, Notre Nazi de Robert Kramer et Un instant d’innocence de Mohsen Makhmalbaf



Présentation du film de Mohsen Makhmalbaf, Un instant d’innocence, par Avi Mograbi
Voir la vidéo en anglais

Document PDF téléchargeable

Articles liés