Jeu de Paume
L'esprit du lieu

Qui aurait pu imaginer sous le Second Empire que la salle de jeu en construction à l'extrémité des Tuileries serait un jour un haut lieu de l'art contemporain ? Sa situation remarquable au cœur de Paris, sur l'axe central qui va du Musée du Louvre à la Grande Arche de la Défense n'est sans doute pas étrangère à ce destin particulier.

Le Jeu de Paume a connu plusieurs destinations au cours de ses quelque cent cinquante ans d'existence. Construit sous Napoléon III dans le jardin des Tuileries pour abriter une salle de sport, il accueille des expositions dès le début du XXe siècle et l'art contemporain y fait son entrée en 1922 : alors annexe du Musée du Luxembourg, il devient le Musée des Écoles étrangères contemporaines. Puis, lieu de stockage et de triage des œuvres spoliées aux familles juives, pendant toute la durée de l'Occupation il est le théâtre d'une activité de triste mémoire qui serait restée inconnue sans Rose Valland, l'attaché de conservation du musée.

Après la guerre et jusqu'en 1986, il héberge le célèbre Musée des Impressionnistes avant d'être entièrement réhabilité par Antoine Stinco, pour devenir en 1991 un centre d'art contemporain et, depuis 2004, un lieu de référence pour la photographie et l'image sous toutes ses formes.


Texte de Françoise Bonnefoy.
64 pages, 17.5 x 12 cm.
Prix de vente : 6,50 euros.


Achetez le livre sur www.librairiejeudepaume.org