La collection Lemaître
Soirée de projections vidéo

Marta Gili, directrice du Jeu de Paume et Jean-Conrad Lemaître, Président de l’Association des Amis du Jeu de Paume organisent une soirée de projections vidéo des œuvres de la collection Lemaître dans l’auditorium du Jeu de Paume, le lundi 13 juin 2016 à partir de 19 heures.

Information et réservation : lesamis@jeudepaume.org



NOUS VIVONS SOUS LE SIGNE DE L'IMAGE EN MOUVEMENT, C'EST L'ART DE NOTRE TEMPS
Isabelle et Jean-Conrad Lemaître


L’art vidéo, en tant qu'expression artistique et nouveau territoire pour la création, est né au début des années 1960, de la rencontre de plasticiens, d'ingénieurs et de responsables de chaînes de télévision qui cherchent de nouvelles possibilités d'utilisation du médium vidéo. Influencé par les grands courants de l’époque, de Fluxus à la performance, de l’art conceptuel au minimalisme et à l’art sociologique, l’art vidéo est aujourd’hui devenu un moyen de communication et de création à part entière.

Depuis plus de 10 ans, le Jeu de Paume, lieu de référence pour la diffusion de l’image contemporaine sous toutes ses formes, donne une place de premier choix à ce médium. On se souvient de Eija-Liisa Ahtila (2008), Jordi Colomer (2008), Harun Farocki | Rodney Graham (2009), Aernout Mik (2011), Laurent Grasso (2012), ou encore, Natacha Nisic (2013), Omer Fast (2015), sans oublier tous les artistes présentés dans le cadre de sa programmation Satellite.

Jean-Conrad Lemaître, Président de l’association des Amis du Jeu de Paume et son épouse Isabelle Lemaître, passionnés par le cinéma et l'image en mouvement ont répondu à l’invitation de Marta Gili, Directrice du Jeu de Paume qui a souhaité leur confier une carte blanche.

Depuis plus de 30 ans, ce duo de passionnés, qui se définit volontiers comme des « Passeurs », a fait de la vidéo, le médium de prédilection de leur collection en rassemblant des œuvres très récentes de jeunes artistes, français et étrangers, qui s'interrogent sur le monde et questionnent le rapport de ce médium au documentaire et au cinéma.
Présentée à la Maison Rouge, au Frac Paca à Marseille, à la Kunsthalle de Kiel (Allemagne), à l’Art Center de l’Université de San Diego (États-Unis), à La Tabacalera de Saint-Sébastien (Espagne), à la Fondation Godia de Barcelone (Espagne), au Musée El Laboral de Gijòn (Espagne), au Museo de Arte de Lima et à la Fondation Telefonica de Lima (Pérou), au Minsheng Museum de Pékin (Chine), à l’Himalaya Museum de Shanghai (Chine), à l’Espace 1905 de Shenyang (Chine), au Usun Museum de Chengdu (Chine), cette collection compte près de 200 œuvres parmi lesquelles celles de Steve McQueen, Aernout Milk, Yto Barrada, Omer Fast, Melik Ohanian...


PROGRAMME

Lors de cette soirée , à l’Auditorium du Jeu de Paume, le lundi 13 juin 2016 à partir de 19 heures, Jean-Conrad et Isabelle Lemaître présenteront une sélection de leur collection, notamment avec les vidéos des artistes suivants :

Yto Barrada, Le Magicien, (16 mm, transféré sur dvd, 18 mn, 2003, France) : un magicien charismatique et ses tours de magie.

Arthur Kleinjan, Skipping, (dvd 3 mn, 2004, Pays-Bas) : une jeune fille saute à la corde à côté de son père, qui lui, saute en harmonie. La scène se déroule en mouvement lent, donnant à l’oeuvre une impression de légèreté et de bonheur, un temps suspendu que rien ne va perturber.

Elisa Pone, La Passion des fils, (16 mm, transféré sur dvd, 5 mn, 2007, France) : La Passion des fils rejoue la rencontre telle qu’elle est contée entre Pier Paolo Pasolini et Sergio Citti. Sur les bords du Tibre, ils se lient d’amitié au cours d’une interminable bataille de doigts.

Moussa Sarr, Fredi, la mouche, (dvd 1 mn 58, 2010, France) : cette œuvre dépasse largement les problématiques généralement associées à la pratique de l’autoportrait pour aborder le questionnement sur les stéréotypes et les préjugés raciaux, sociaux, ou sexuels…

Super Flex, The Working Life, (dvd 9 mn 5, 2013, Danemark) : le film traite du thème du travail dans une perspective thérapeutique, à une époque où la crise économique plonge les marchés du travail dans la tourmente. Un hypnotiseur nous guide à travers le labyrinthe de la vie au travail dans une quête de soulagement ou peut-être de fuite.

Mika Rottenberg, Sneeze, (dvd 3 mn, 2012, Afrique du Sud) : cette œuvre est inspirée d'un court métrage de Thomas Edison (1894), film dans lequel le personnage principal, un homme qui éternue, est joué par l'assistant d'Edison. Mika Rottenberg revisite l'œuvre en transformant l'éternuement en expression corporelle fantastique.

Hayoun Kwon, Manque de Preuves, (dvd 9 mn 20, 2011, Corée du Sud) : les jumeaux du film sont les fils d'un sorcier pour qui leurs pouvoirs sont maléfiques. Il veut donc les sacrifier lors d'un rituel. Les jumeaux s'enfuient, l'un d'eux est assassiné et l'autre se réfugie en France où il demande l'asile qui lui est refusé faute de preuves.

Enrique Ramirez, Cruzar un muri, (dvd 4 mm 55, 2013, Chili) : Cruzar un muri est un film inspiré du 13e article de la Déclaration des Droits de l’Homme qui stipule que tout être humain a le droit de quitter un pays quel qu’il soit, incluant son propre pays, et de revenir dans son pays. Dans ce film, la salle d’attente d'un bureau d’immigration situé devient le lieu où convergent toutes les aspirations humaines de notre époque.

Mark Wallinger, Threshold To The Kingdom, (dvd 11 mn 10, 2000, Royaume-Uni) : cette vidéo est filmée en mouvement lent dans le City Airport de Londres avec comme fond sonore le Miserere d'Allegri.



Retrouvez l’interview d’Isabelle et de Jean Conrad Lemaitre, qui évoquent leur parcours de collectionneurs sur le magazine en ligne du Jeu de Paume : [en savoir plus]