Qu’ils reposent en révolte
de Sylvain George
le 07 janvier 2017
16h00 - 19h00
Concorde, Paris

Dans le cadre de l’exposition « Soulèvements », Georges Didi-Huberman et le Jeu de Paume ont tenu à présenter au public une programmation de films et de rencontres, dans laquelle s’inscrit Qu’ils reposent en révolte, film de Sylvain George, projeté en présence du réalisateur, avec un accompagnement musical live de Sylvain Luc.

Composé de fragments qui se renvoient et se télescopent les uns avec les autres, créant ainsi de multiples jeux de temporalité et de spatialité, ce film montre sur une durée de trois ans (juillet 2007 - janvier 2010), les conditions de vie des personnes migrantes à Calais. Par là-même, il dénoncent les politiques engagées par les États policiers modernes qui débordent le cadre de la loi, et font surgir des zones grises, des interstices, des espaces d’indistinctions entre l’exception et la règle. Les individus se voient ainsi traités comme des criminels, sont dépouillés, « dénudés » des droits les plus élémentaires qui font d’eux des sujets de droit, et réduits à l’état de « corps purs », ou « vie nue ». Des figures de guerres.
« Ce que Sylvain George nous donne à voir, c’est précisément l’atmosphère de jungle, la géographie de jungle, ce sentiment permanent de survie, cet en-deçà de l’humain que maintient cette situation d’embuscade. Si bien qu’au fur et à mesure de cette immersion en noir et blanc, on hallucine littéralement, incapables de reconnaître quoi que ce soit de Calais, et surtout de reconnaître quoi que ce soit d’une démocratie à l’œuvre dans ce qui n’est plus qu’un honteux rapport de chasse à l’homme ». Philippe Azoury


Qu’ils reposent en révolte de Sylvain George (France, 2011, 153’).
Pour ce ciné-concert exceptionnel en présence du réalisateur, le film sera accompagné en direct par Sylvain Luc, guitariste de jazz. Auteur de nombreux albums, et se produisant internationalement, Sylvain Luc s’est vu décerné en 2007 un Djangodor et en 2011 le prix Django Reinhardt.

Le samedi 7 janvier à 16 heures. Entrée : 3 euros ou accès libre sur présentation du billet d'entrée aux expositions, valable uniquement le jour même.
Réservation obligatoire : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés