Oscar Murillo. Estructuras resonantes
Satellite 10 : une proposition de Osei Bonsu
du 13 juin
au 24 septembre 2017
Concorde, Paris

Voir le trailer de l'exposition :

Le travail d’Oscar Murillo (né en 1986) puise au creuset que constituent les expériences et souvenirs personnels, notamment ceux qu’il a conservés de sa ville natale de La Paila, en Colombie. Multipliant les interactions entre différents médiums – peinture, sculpture et vidéo –, l’artiste crée des installations composites qui invitent à l’immersion. Loin de se confiner à un type particulier d’environnement spatial, son travail procède d’une pratique élargie qui englobe interventions publiques, performances et participations de la communauté. C’est au gré de ses voyages que Murillo collecte une bonne part de sa matière première : facturettes, documents de voyage, images et autres ephemera dont l’association produit des rencontres inattendues. Comme en écho à l’hyperproductivité des économies globalisées d’aujourd’hui, le travail de l’artiste évoque un système ouvert d’échanges, de distribution et de transformation opérant par le biais de la production. Influencé par les pratiques non occidentales de consommation culturelle, Murillo nous encourage à dénoncer les formes que revêt l’hégémonie tout en proposant d’autres façons d’être et de vivre ensemble.

Dans les films de Murillo, le lieu et le déroulement de certaines activités saisies fortuitement – un festival de rue, par exemple, ou une chaîne de production d’usine – sont montrés tels quels, comme de simples événements ou choses qui se produisent. De longs plans dans lesquels la caméra commence à se promener pour saisir tel ou tel détail – un geste, une action, un mouvement – pourraient aisément, de prime abord, passer inaperçus. Bientôt, cependant, la perspective de l’artiste devient celle du spectateur, inaugurant une tension entre deux modalités – directe ou indirecte – de l’expérience selon la culture ou le public. Untitled [Sans titre], réalisé en 2017 pour la programmation Satellite, figure parmi les œuvres qui composent l’ensemble intitulé « Estructuras resonantes » [Structures en résonance], soit une méditation de l’artiste sur ses origines et l’histoire de sa famille. Captant une expérience transformatrice, la vidéo présente un moment du séjour de l’artiste à Marrakech. Elle nous montre un groupe de musiciens berbères jouant de la musique traditionnelle devant un public composé d’autochtones et de touristes. Sons, harmonies et rythmes improvisés traduisent l’impact immédiat de la musique live en tant que modalité de la participation civique. Transcendant les frontières culturelles, le spectacle installe le public au centre d’une expérience d’absorbement et de rupture esthétiques.

Dans l’exposition « Estructuras resonantes », Murillo combine une série d’œuvres réalisées en collaboration avec des amis, des membres de sa famille ou d’autres personnes, créant ainsi un cadre poétique nourri de la perception à la fois familière et étrangère que nous avons de la vie des autres. Centrée sur l’architecture de la mémoire, l’œuvre explore la façon dont la communication permet des constructions et des inventions langagières. En même temps, elle renvoie directement aux structures sociales qui gouvernent nos vies et à la nécessité d’entretenir un rapport plus profond et plus sensitif au monde qui nous entoure. Retraçant et documentant un parcours à travers l’Europe, l’Asie, l’Afrique du Nord et l’Amérique latine, l’entreprise de Murillo questionne l’importance de la production culturelle relativement à notre sentiment du lieu, de la communauté et de l’appartenance quelque soit l’endroit où nous nous trouvons.



Commissaire : Osei Bonsu

Partenaires
Exposition présentée dans le cadre de la programmation Satellite coproduite par le Jeu de Paume,


la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP)


et le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux.

La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques est partenaire permanent de la programmation Satellite


L’Association des Amis du CAPC
contribue à la production des œuvres de cette programmation.

Le Jeu de Paume est membre des réseaux Tram et d.c.a, association française de développement des centres d'art.


Manifestation organisée dans le cadre de l'année France-Colombie 2017, avec le soutien de Fluxus Art Program et la participation de la Cité internationale des Arts.


Partenaires média
Art press, paris-art.com, Souvenirs from earth TV.
Document PDF téléchargeable

Articles liés