Futurs non conformes #3. Futurs déviants
Soirée de rencontres, projection et performances
le 16 mai 2017
19h00 - 22h00
Concorde, Paris

À l’occasion du lancement de l’exposition « Futurs non-conformes #3. Futurs déviants » sur son site de création en ligne, le Jeu de Paume vous convie à la présentation des nouvelles productions d’Aliens in Green, Brendan Howell, Nicolas Nova en présence des artistes et des commissaires du projet Maria Roszkowska et Nicolas Maigret. Cette présentation sera accompagnée de la projection de la dernière vidéo de Liam Young.


FUTURS NON CONFORMES émet l’hypothèse d’une « propagande de l’innovation » qui devient ici le point de convergence d’un ensemble de contre-stratégies artistiques de nature critique, expérimentale et spéculative.

Faisant suite à une apologie du progrès en place depuis la Renaissance, le lexique de l’innovation est aujourd’hui l’instrument rhétorique par excellence. Il inonde le discours dominant, se déployant depuis le domaine politique jusque dans les champs du travail, de l’éducation ou de l’art. Ce phénomène a largement contribué à instaurer les technosciences comme système de croyance par défaut, et le binôme consommation/innovation comme moteur central du système économique global. Un levier essentiel afin de maintenir en vie le mythe d’une croissance infinie.

Dans ce contexte techno-positiviste ambiant, émergent en creux de multiples pratiques artistiques critiques, alternatives, déviantes ou encore spéculatives qui tentent de réinventer des chemins de traverse, d’autres possibles ainsi que divers détournements. Une ré-appropriation, à la fois critique et par la base, du champ des possibles de la société technicienne.


Ce troisième et dernier volet s’ouvre sur des visions du futur non-usuelles, des chemins de traverse alimentés par des artistes, auteurs, chercheurs. Il réunit un ensemble de projets alternatifs, d’utopies ou encore de fictions dans lesquels les imaginaires du futur s’hybrident et se pervertissent. Ouvrant sur des champs non résolus, des spéculations extrêmes, ou encore des visions absurdes, il tente de proposer tout un panel de possibles pas toujours probables, mais souvent souhaitables, notamment comme support à la construction de débats et de projections critiques.



À l’auditorium du Jeu de Paume, le mardi 16 mai 2017 à 19 heures. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Articles liés


Ailleurs