Collège Octave Gréard de Paris. Classe de 3e
Travail photographique et plastique en écho aux expositions "Soulèvements", "Eli Lotar" & "peter campus"

Entre les visites des expositions et les rencontres en classe avec Ève Lepaon, conférencière-formatrice au Jeu de Paume, nous avons créé des prolongements en cours d'arts plastiques présentés ici sous forme de diaporama :


En écho à l’exposition Soulèvements, chaque élève a réalisé entre cinq et dix photographies liées par un fil conducteur (couleur, sujet, mise en scène…). En voici une sélection :



Dans ce deuxième diaporama, un traitement plus plastique du thème Soulèvements a lieu autour de ré-interprétations d'œuvres. Collages, images, mots et papiers « soulevés » réinventent des histoires. Des photographies réalisées à l’occasion d'une rencontre d'initiation (prise de vue, et tirage argentique) avec les élèves de terminale du lycée professionnel de la photographie et de l’image Brassaï (Paris 15e) ont par ailleurs permis aux élèves de se confronter à la performance du soulèvement de corps.



En prolongement de l’exposition Eli Lotar (1905-1969), les élèves ont réalisé des prises de vue inspirées des caractéristiques de la Nouvelle Vision, jouant des points de vue (plongée, contre-plongée…) et du cadrage. Ils les ont ensuite reprises d'un point de vue plastique, afin de produire par le travail de la composition (graphique, géométrique…), une « perturbation » dans la perception de l’espace.



Comme suite à la découverte de l'exposition peter campus. video ergo sum, un dernier travail a donné lieu à une séance de production d’images de soi (mises en scènes, points de vue étranges, ajout de filtres) qui ont ensuite été modifiées à l'aide de découpages et de collages afin de transformer la représentation du corps.