Programmation du mardi 23 au dimanche 28 octobre
Images du Moyen-Orient 2
Égypte, Irak, Iran, Israël, Liban, Palestine





Montrer des "Images du Moyen-Orient", c'est tenter de faire surgir
de territoires aussi différents que l'Égypte, Israël, le Liban, la Palestine ou l'Irak,
des préoccupations et des manifestations communes aux artistes
et aux cinéastes dans l'état d'urgence actuel.

Quels que soient les moyens de production, le plus souvent très restreints,
voire inexistants, ces cinémas ont en commun d'être en conversation
avec le cinéma du monde. Que ce soit en Égypte où l'infrastructure existe
mais est en crise, ou au Liban où les caméras n'ont pas cessé
de tourner pendant l'été 2006, force est de constater
que c'est dans cette région du Moyen-Orient que s'invente une approche indépendante
et créative de nouvelles formes de narration, entre fictions nées des drames,
faits-divers de la vie quotidienne et documents "pris sur le vif"
où la subjectivité occupe une position centrale. Tous les sujets traités
sont politiquement et socialement brûlants, la fiction mêle gens de la rue et acteurs,
le documentaire se fait écho de situations politiques souvent sécuritaires.

L'espace restreint — chambre ou café — où l'on est confiné
et l'espace détruit de la ville donnent naissance à de nouvelles formes esthétiques
de représentation, mentale ou fantasmée, de la réalité, de l'espoir, de l'avenir.




le mardi 23 octobre à 17 h 30. Liban
Tango of Yearning (Tango el-Amal / Tango du désir) de Mohamad Soueid
Liban, 1998, 70', vo arabe st anglais
Un portait de Beyrouth et un portrait autobiographique dont la guerre, l'amour et le cinéma occupent le centre, avec ce que les relations humaines réservent de chocs et de pardons.

le mardi 23 octobre à 19 h. Liban
Nightfall (Indama Ya'ti el-Massa / Jusqu'au déclin du jour) de Mohamad Soueid
Liban, 2000, 70', vo arabe st anglais
Le cinéaste revient sur son engagement, avec une bande d'étudiants, aux côtés du mouvement de résistance palestinienne, le Fatah, pendant la guerre civile libanaise. Il raconte son histoire, celle de ses anciens amis morts au combat et d'autres vivants mais perdus dans les souvenirs et la solitude. Une histoire dite dans l'ivresse, la poésie et les chansons.
Présenté par les cinéastes Mohamad Soueid et Ghassan Salhab.


le mercredi 24 octobre à 17 h 30. Liban
Civil War (Harb Ahliyyah / Guerre civile) de Mohamad Soueid
Liban, 2000, 85', vo arabe st anglais
Fin 1999, Mohamed Doaybess, directeur de production, quitte sa maison pour ne jamais y revenir. Plusieurs mois après sa disparition, il est retrouvé mort dans un bâtiment détruit par la guerre et déserté de la banlieue sud de Beyrouth. Ce film retrace sa carrière ainsi que sa fin tragique.


le jeudi 25 octobre à 19 h. Iran
A Few Days Later (Quelques jours plus tard…) de Niki Karimi
Iran, 2006, 78', vo st anglais
Une jeune graphiste, Shahrzad, réussit très bien sa vie professionnelle mais moins bien sa vie sentimentale : de retour en Iran, la femme de son amoureux revient chez son mari. Shahrzad sait qu'elle doit très vite prendre une décision, mais… quelques jours plus tard.
Présenté par Agnès Devictor, spécialiste du cinéma iranien.


le vendredi 26 octobre à 17 h. Liban
Terra Incognita de Ghassan Salhab
France / Liban, 2002, 120', 35 mm, vo st français
Beyrouth aujourd'hui. Ville chantier, ville mutante, à l'image des cinq personnages du film. Soraya, guide touristique, parcourt le pays sur les traces des civilisations passées et découvre celles, récentes, de la guerre. Leyla navigue entre mysticisme et athéisme. Nadim, architecte, réinvente sa ville. Tarek, fraîchement rentré au pays, se demande pourquoi. Haïdar est spectateur des informations qu'il relate à la radio, tout autant que de sa propre existence.


le samedi 27 octobre à 17 h. Liban
Le Dernier Homme de Ghassan Salhab
France / Liban, 2006, 101', 35 mm, vo st français
Beyrouth s'éveille chaque jour en découvrant qu'un nouveau crime a été perpétré par ce qui semble être un tueur en série. Les victimes sont vidées de leur sang. Le docteur Khalil, médecin légiste hospitalier, après une agression qui lui laisse une forte fièvre, se découvre d'étranges symptômes qui vont bouleverser sa vie. Un lien imperceptible le rattache à ces victimes et à leur insaisissable meurtrier…

le samedi 27 octobre à 19 h. Liban
(Posthume) de Ghassan Salhab
France / Liban, 2007, 28', vo st français
"Qui témoigne pour le témoin" (Paul Celan)
Depuis l'agression israélienne de l'été 2006, la fiction est pour l'heure balayée par ledit réel à Beyrouth. Pétrifiée par le brusque cours des événements, elle semble avoir perdu sa place. Peut-être même a-t-elle été à jamais emportée. Posthume est un essai doublement hanté par l'absence présente de toute fiction et l'omniprésence du réel.
Présenté par Ghassan Salhab


le dimanche 28 octobre à 17 h. Liban
Face A / Face B de Rabih Mroueh
Liban, 2003, 10', vo arabe st anglais
Méditation autobiographique d'un acteur, metteur en scène, cinéaste, évoquant son enfance, la guerre civile et sa vie présente.

A Circle Around the Sun de Ali Cherry
Liban, 2005, 10', vo arabe st anglais
Artiste performeur, le cinéaste, en faisant ressurgir les voix de personnes aujourd'hui décédées, invite à une méditation sur des photos et sur des enregistrements audio de son enfance, de la guerre civile, de son séjour en URSS où il apprit à jouer de la trompette…

We Will Win de Mahmoud Hojeij
Liban, 2007, 8', vo arabe st anglais
Une conversation entre trois hommes, à Paris, pour essayer de résoudre en 8 minutes le conflit israélo-arabe.

Prêt-à-porter Imm Ali de Dima el-Horr
Liban, 2001, 25', vo arabe st anglais
Dans un petit village au sud du Liban, près de la frontière israélienne, Imm Ali ouvre un magasin de prêt-à-porter, ce qui bouleverse tout l'entourage et illustre avec humour la situation de la femme dans la campagne libanaise.

We Are Here
Liban, 72', vo arabe st anglais
Une sélection de vidéos tournées pendant et juste après l'attaque israélienne de l'été 2006 :
To the Lebanese Citizens de Ali Cherry, 2'
Safe Sound de Ziad Antar, 8'
— In-Between de Nadine Ghanem, 10'
— Breaking News — You Can Come In de Mahmoud Hojeij, 23'
— Slippage de Ali Cherry, 12'
— Merely a Smell de Maher Abi Samra, 7'




Programmation proposée par Danièle Hibon
assistée de Marie-Jo Malvoisin

en collaboration avec le Festival d'automne à Paris

Nous remercions les artistes, les cinéastes, les producteurs,
les distributeurs des films présentés, Omar Amiralay,
et tout particulièrement Rasha Salti, directrice
du festival CinemaEast à New York