Lire l'article : Vandy Rattana. MONOLOGUE

Vandy Rattana

La pratique artistique et les œuvres de Vandy Rattana viennent contredire les images les plus reproduites et diffusées du Cambodge. Des premiers regards ethnographiques datant du protectorat français aux reportages de guerre des dernières décennies, des études sur le génocide aux clichés touristiques – une surreprésentation du temple Angkor Vat et du régime des Khmers rouges perpétue l’image statique d’un pays et d’un peuple incapables de continuité.

MONOLOGUE propose un portrait différent du Cambodge. Montrant d’autres cicatrices physiques et psychologiques, il donne une voix à d’autres séquelles rendues silencieuses. La bande-son du film est un monologue de l’artiste s’adressant à la sœur qu’il n’a jamais rencontrée. Cette dernière repose quelque part sous un modeste arpent de terre, aux côtés de sa grand-mère et de cinq mille autres personnes éliminées par les Khmers rouges en 1978. À la différence du site touristique que l’on appelle Killing Fields, l’entrée de ce cimetière n’est pas payante. Aucune signalétique, aucun crâne visible, aucune reconstitution annuelle des massacres n’est présentée aux visiteurs.

Lire l'article : Vandy Rattana. MONOLOGUE


Toutes les vidéos