Ed Ruscha photographe
du 31 janvier
au 30 avril 2006
Concorde, Paris

Singulière et inclassable depuis les années 1960, la peinture de Ed Ruscha, volontairement plate, dénuée d'effets de matière, fait l'objet depuis une quarantaine d'années d'une reconnaissance internationale.
D'abord nourrie du graphisme et de la standardisation des images, elle joue avec les images et les mots. La photographie a été très tôt pour cet artiste l'outil idéal pour sélectionner ses sujets : "Voir les choses photographiquement a influencé ma manière de penser et de voir". Ce médium constitue également une sorte de modèle pour la facture anonyme des surfaces de ses tableaux et les opérations qui les composent, des cadrages aux changements d'échelle en passant par les jeux de définition. Enfin Ruscha l'utilise directement pour établir sur un mode quasi-documentaire des relevés thématiques et séquentiels, agencés par la suite en livres, réalisés entre 1963 et 1978, dont de nombreux artistes revendiqueront l'influence.
Commissaire de l'exposition, Margit Rowell.
Plus d'informations

Articles liés