Art, histoire, politique : interactions et réflexions contemporaines / 1
Colloque sous la direction d’Elvan Zabunyan, historienne de l’art
le 12 mars 2011
14h00 - 18h00
Concorde, Paris

Ce colloque en trois volets a pour but d’explorer, à la lumière des artistes programmés au Jeu de Paume en 2011, l’importance des liens entre art et politique, en réfléchissant à la façon dont les écritures photographiques, filmiques, architecturales et conceptuelles sont les indices d’une réalité historique contemporaine. Les travaux d’Aernout Mik, de Société Réaliste, de Claude Cahun, de Santu Mofokeng, et de Diane Arbus privilégient chacun à leur manière un rapport à l’histoire, affirmant une analyse inédite de la temporalité et de l’actualité. Ils se comprennent tous dans leur capacité à produire ces échanges d’expériences et à contredire les stéréotypes associés aux sujets qu’ils questionnent.

> Séance 1 : Enjeux sociaux et culturels, vecteurs d’une pensée collective de l’art ?
avec Michelle Dizon, artiste et théoricienne de l’art, Marcelo Expósito, artiste et commissaire d'exposition, Andreas Fohr, artiste et théoricien de l’art, Aernout Mik et Société Réaliste.

Il n’est pas anodin que des auteurs très différents se réfèrent au travail d'Aernout Mik ou de Société Réaliste en convoquant les mêmes figures, celles du revenant, du zombie, du fantôme, de l’errant. Une figure qui se tend entre deux espaces contrariés où la temporalité est définie dans une dualité : elle se contracte et se distend en même temps. Flotter dans l’air et s’enfoncer dans la terre deviennent des états complémentaires, des moyens de maintenir en vie les soubresauts là où le corps avance ou s’absente. Ce corps n’est pas seulement physique, il est aussi celui qui crée mentalement le contact avec des expériences s’appuyant sur des renvois à l’utopie, à l’aliénation, à l’immigration, à l’architecture, à une historicité politique. Les intervenants de cette journée travaillent ces questions dans le contexte d’un espace artistique critique et ont, dans des contextes distincts, réfléchi aux notions de déplacement de territoire, d’action politique et d’engagement idéologique. Ils présenteront ces expériences lors d’interventions qui seront suivies par une table ronde à laquelle participeront Aernout Mik et Société Réaliste.

> À l'auditorium, le samedi 12 mars à 14 heures. Trois euros ou entrée libre sur présentation du billet d'entrée aux expositions (valable uniquement le jour même). Accessible sans réservation dans la limite des places disponibles. Renseignements : infoauditorium@jeudepaume.org