Alex Cecchetti et de Mark Geffriaud : Skipping Stones [Ricochets]
Performance Satellite
du 06 mai
au 08 mai 2011
Concorde, Paris

Ce cycle de performances, conçu dans le prolongement de la programmation Satellite, est organisé par le commissaire de sa quatrième édition, Raimundas Malašauskas : "De nos jours les artistes parlent souvent avec des inconnus. Inviter le public à une conversation ou à une sortie dans un cimetière est pour eux normal. Ils peuvent vous persuader de participer à un jeu de société dont les règles n’ont pas encore été fixées ou vous parler d’un langage de persuasion d’une façon très théorique. Ils peuvent vous demander d’apporter vos propres scénarios ou de relier les récits de tierces personnes. Ils peuvent vous présenter à des spécialistes de connaissances obscures. Les grands principes sont supposés être les premiers à s’ébranler dans ce genre de pratiques. Une série de performances conçues par les artistes seront comme un dispositif optique visant à apporter des perspectives inexplorées au musée."


Performances d’Alex Cecchetti et de Mark Geffriaud : Skipping Stones [Ricochets], dans le cadre du cycle "Performance Satellite", les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 mai :

> En continu, les 6, 7 et 8 mai : Mark Geffriaud, The Tide [La Marée] (2010), L’Odyssée d’Homère pour cinq lecteurs
La performance The Tide est une lecture collective et silencieuse de L'Odyssée d'Homère. Elle est ininterrompue durant les heures d'ouverture du musée et s'achèvera lorsque la dernière personne à finir sa lecture sortira du Jeu de Paume avec son livre sous le bras.


> Le vendredi 6 mai à 18 h : Alex Cecchetti, The Two Magicians [Les Deux Magiciens] (2010, 45’), avec un danseur
Les Deux Magiciens explore le fonctionnement intérieur d'une relation fondamentale, la relation amoureuse, que Cecchetti avait appréhendé pour la première fois dans I giocatori ("Les Joueurs").
Pour la série de performances I giocatori, Cecchetti fait appel à chaque fois à un artiste différent, pour une confrontation faite d'objets, d'actions et de matières, qui crée un assemblage en constante évolution, jusqu'à l'abandon de l'un des duellistes.
Les Deux Magiciens est une ballade folk, qui raconte l'histoire d'une jeune femme poursuivie par un amant terrible ; pour lui échapper, elle est constamment obligée de se changer en objet ou en animal. Les origines de cette ballade ont été perdues et il en existe aujourd'hui de nombreuses versions. Reprenant l'intrigue de cette histoire, la performance aborde les sujets de la séduction, de la cour amoureuse, de la possession et de la métamorphose.
La transformation en une entité différente, comme étape nécessaire vers la possession de l'amant, est un thème récurrent dans l'art et la littérature : dans un texte sacré hindou, lorsque le premier homme a courtisé la première femme, elle s'est transformée en vache pour se cacher, mais immédiatement, il s'est changé en taureau ; puis elle s'est transformée en jument et lui en étalon ; puis en brebis et lui en bélier ; elle est devenue un four et lui une broche ; et ainsi de suite jusqu'à ce que, grâce à leurs changements répétés, tous les animaux et toutes les choses soient créés.


> Performances gratuites sur réservation : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés