Le Jeu de Paume fête
ses 20 ans de cinéma
du 08 mars
au 14 juin 2011
Concorde, Paris

Comme toutes les histoires qui se construisent avec le temps, la programmation du cinéma du Jeu de Paume a évolué au fil des années sans perdre de vue les objectifs de ses débuts : découvrir, à travers leurs premières rétrospectives, des cinéastes du monde entier connus ou méconnus, mélanger les genres en mettant l’accent sur le documentaire, constituer un ensemble cohérent, malgré une grande diversité de propositions. Les années 1990 étaient propices à ces exigences, car la diffusion actuelle, quasiment instantanée, n’existait pas et il était plus facile de faire découvrir à Paris Samuel Beckett avec ses pièces pour la télévision allemande, Artavazd Pelechian, les Gianikian, Lionel Rogosin, Pierre Perrault ou encore les films de Stan Douglas, Lawrence Wiener, Rebecca Horn, Erró ou Yoko Ono, et d’organiser les premières rétrospectives de Jonas Mekas, Atom Egoyan, Edgardo Cozarinsky, Jean-Claude Biette, Harun Farocki, Jean Rouch, Carmelo Bene, Ritwik Ghatak, Johan van der Keuken, Jean-André Fieschi, Naomi Kawase ou des essais de Jean-Luc Godard…


> Programmation établie par Danièle Hibon, et présentée à l'auditorium, certains dimanches et mardis, jusqu'au 14 juin 2011.


> Sur le magazine, voir la vidéo de l'entretien de Jean-Philippe Tessé, critique et rédacteur en chef adjoint
des Cahiers du cinéma, avec Danièle Hibon, responsable de la programmation cinéma du Jeu de Paume.
http://lemagazine.jeudepaume.org


PROGRAMME
Retrouvez l'intégralité des informations sur les 20 ans de cinéma au Jeu de Paume, en téléchargeant le "Petit Journal" en bas de page.

> Week-end Carte blanche aux Cahiers du cinéma :
un choix parmi "le Jeu de Paume fête ses 20 ans de cinéma".
Subarnarekha de Ritwik Ghatak (143’), présenté par Stéphane Delorme et Jean-Philippe Tessé.
Le samedi 9 avril à 14 heures.

Pola X de Léos Carax (110’), présenté par Stéphane Delorme et Jean-Philippe Tessé.
Le samedi 9 avril à 17 h 30.

Les chevaux de feu de Serguei Paradjanov (95', vo st français), présenté par Jean-Charles Hue, en présence de Stéphane Delorme et Jean-Philippe Tessé.
Le dimanche 10 avril à 14 heures.

Toute une nuit de Chantal Akerman (90’), en présence de Chantal Akerman, Caroline Champetier, Aurore Clément, Stéphane Delorme et Jean-Philippe Tessé
Le dimanche 10 avril à 18 heures.


> Je rentre à la maison de Manoel de Oliveira (France-Portugal, 2001, couleur, 90’, vo st français).
Le mardi 12 avril à 19 heures.


> Film de Samuel Beckett (1966, 16 mm, noir et blanc, 30’), suivi de pièces pour la télévision du même auteur : Ghost Trio (1977, vidéo, noir et blanc, 31’), But the Clouds (1977, vidéo, noir et blanc, 15’), Quad (1981, vidéo, noir et blanc, 15’), Nacht und Träume (1983, vidéo, noir et blanc, 12’), What Where (1986, vidéo, noir et blanc, 15’).
Le dimanche 17 avril à 17 heures.


> Notes pour une biographie imaginaire, film inédit d’Edgardo Cozarinsky (Argentine, 2010, vidéo, couleur, 60’, vo st anglais), en présence du cinéaste.
Le mardi 19 avril à 19 heures.


> Le Violon de Rothschild d’Edgardo Cozarinsky (France-Suisse-Finlande-Hongrie, couleur, 1996, 101’, vo st français).
Le dimanche 24 avril à 17 heures.


> Benilde ou la vierge mère de Manoel de Oliveira (Portugal, 1974, 35 mm, couleur, 110’, vo st français), présenté par Jean Louis Schefer.
Le mardi 26 avril à 19 heures.


> Trois Ponts sur la rivière de Jean-Claude Biette (France-Portugal, 1998, 35 mm, couleur, 119’).
Le mardi 3 mai à 19 heures.


> Notes sur nos voyages en Russie (15') et Dancing in the dark (60'), de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi, en présence de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi.
Le mardi 7 juin à 19 heures.


> My Paris Movie (160'), film inédit de Jonas Mekas, en présence de Jonas Mekas.
Le mardi 14 juin à 17 heures.
Document PDF téléchargeable