Photographies à l’œuvre /
La reconstruction des villes françaises (1945-1958)
Dossier documentaire
du 26 novembre 2011
au 20 mai 2012
Jeu de Paume, Château de Tours

> Mode d'emploi
Conçu par le service éducatif, en étroite collaboration avec l’ensemble de l’équipe du Jeu de Paume, ce dossier propose, aux enseignants et à leurs élèves, des outils de réflexion et d’analyse pour leur permettre de construire leur propre rapport aux œuvres.

Il se compose de deux parties :
Découvrir les expositions offre une première approche des artistes et des œuvres exposées à travers la présentation de données chronologiques, iconographiques et bibliographiques.
Approfondir les expositions développe plusieurs axes thématiques autour de l’image et de l’histoire de la représentation, des encadrés sur des sujets transversaux intitulés "repères" et des pistes de recherche en relation avec les programmes scolaires (bulletins officiels du primaire et du secondaire).
Ce dossier est remis aux enseignants à l’occasion des visites préparées, au cours desquelles un conférencier du Jeu de Paume présente les œuvres et le projet de l’exposition. Outre la préparation de la venue des élèves aux expositions, ces séances sont destinées à élaborer les axes de travail qui seront développés en classe.


> Pour plus d’informations
Tél. 01 47 03 04 95 / serviceeducatif@jeudepaume.org


> "Photographies à l’œuvre"
La reconstruction des villes françaises (1945-1958)

À la Libération, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU) est chargé de remédier aux destructions de la guerre autant qu’à la vétusté de l’habitat. Le terme "reconstruction" témoigne bien de l’ambition non seulement matérielle mais aussi symbolique d’un tel projet : il s’agit alors de rebâtir une grande partie du pays tout en restaurant la dignité morale et la puissance économique de la France.

Dès 1945, un service photographique accompagne, en interne, l’activité du MRU, en documentant l’état du bâti existant et surtout les constructions nouvelles. Plus de 36 000 clichés sont ainsi réalisés jusqu’en 1958, date à laquelle le terme "reconstruction" disparaît de l’intitulé du ministère. Avec la Ve République, débute alors une autre époque, celle des grands ensembles et des zones à urbaniser en priorité (ZUP). L’exposition présente une sélection de photographies issues de ce fonds en grande partie inédit et met l’accent sur quelques chantiers et enquêtes remarquables. Dans l’immédiate après-guerre, le MRU engage des chantiers "d’expérience" : parmi ceux-ci, divers types de maisons préfabriquées à Noisy-le-Sec et la vaste reconstruction du centre-ville d’Orléans. Les chantiers "d’État" répondent, quant à eux, au besoin de la reconstruction à grande échelle par une multitude de programmes destinés à améliorer le logement d’une population qui s’accroît. Du Havre à Marseille, de Nantes à Strasbourg, les opérateurs du MRU enregistrent la naissance des grands ensembles.

Parallèlement, des "enquêtes sur l’habitat" accompagnent, au début des années 1950, les études sociologiques soutenues par le ministère dans les quartiers populaires de Rouen et Petit-Quevilly, en Normandie, du Chambon-Feugerolles, près de Saint-Étienne, de Montreuil-sous-Bois et Pantin, en région parisienne. Ces enquêtes témoignent d’une sociologie urbaine alors naissante et du problème persistant de l’habitat insalubre qu’allait dénoncer l’abbé Pierre en 1954. On y découvre l’intérieur des logements ainsi que des portraits de leurs habitants. Étonnantes, la plupart des photographies prises à cette occasion, sont dues à Henri Salesse, photographe au MRU pendant près de trente ans. Ces images furent réalisées à des fins de documentation pour le compte d’un ministère, par des opérateurs salariés qui participaient d’une chaîne de création collective entre les commanditaires et les diffuseurs. Comme telles, elles constituent un bon exemple de cette production administrative ou industrielle que l’histoire de la photographie commence à étudier. Aujourd’hui, leur intérêt peut être reconnu, sans opposer le contenu d’information, qui demeure, à la qualité photographique d’un grand nombre d’entre elles, que l’on commence à découvrir. Le fonds du MRU est aujourd’hui conservé par la photothèque du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL). "Photographies à l’œuvre. La reconstruction des villes françaises (1945‑1958)" constitue la première exposition qui lui est spécifiquement consacrée. Elle réunit quelque 130 tirages noir et blanc, des diaporamas conçus pour l’occasion et des films d’époque, ainsi que des publications et documents.


> Ce dossier est publié à l’occasion de l’exposition "Photographies à l’œuvre", présentée du 26 novembre 2011 au 20 mai 2012 au château de Tours et organisée conjointement par le Jeu de Paume et la Ville de Tours, en collaboration avec le ministère de l’écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Elle a été réalisée en partenariat avec : Le Point du Jour et Le Pôle Image Haute-Normandie.
Le Pôle Image Haute-Normandie est une association soutenue par la Région Haute-Normandie et le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Haute-Normandie pour ses actions en faveur de l’image.

Commissaires : Didier Mouchel, avec David Benassayag et Daniel Coutelier


> Téléchargez le dossier de l'exposition
Document PDF téléchargeable

Articles liés