Bruno Réquillart. Poétique des formes
Au Château de Tours
du 22 juin
au 20 octobre 2013
Château de Tours

Après Jacques Henri Lartigue, le Jeu de Paume explore au Château de Tours un style photographique radicalement différent à l’occasion de l’exposition monographique consacrée à Bruno Réquillart. L’exposition, construite en étroite collaboration avec Bruno Réquillart (né en 1947 à Marcq-en-Baroeul), propose un regard rétrospectif sur une œuvre passée et dévoile pour la première fois un travail en devenir. Composée de 140 épreuves, le parcours permet de comprendre une démarche faite de ruptures et d’interstices mais qui, paradoxalement, affiche une constance et une richesse peu ordinaires.

Quelques points communs rapprochent cependant Bruno Réquillart de Jacques Henri Lartigue : le don fait à l’État de leur vivant d’une part conséquente de leur œuvre, la place prédominante du parcours de vie et de l’intime dans l’acte créatif et enfin cet instinct du moment ou véritable prescience de l’image.
“Certaines photographies, je ne sais plus lesquelles, mais je me souviens de la sensation, sont nées d’un brusque retournement. Comme si une présence, dans mon dos m’appelait : c’était une photo”, explique Bruno Réquillart en 1994. Chacune de ses images résulte en effet d’une ouverture face à l’événement, d’une perception aiguë de l’espace et surtout d’une maîtrise rare et rigoureuse de la construction.

Le parcours de Bruno Réquillart débute en 1968 avec des reportages témoignant de l’état d’esprit libertaire et militant propre à sa génération et à son époque. Sa rencontre avec Maurice Béjart et le Ballet du XXe siècle, qu’il photographie pendant trois ans, reste à ce titre emblématique. Mais l’expérience photographique se poursuit bientôt chez lui en marge du document et de la commande pour se concentrer sur le quotidien et sur les lieux qui lui sont familiers.
Sa démarche se fait alors conceptuelle, relève de l’inventaire et de l’accumulation de sujets soi-disant insignifiants (les séries s’intitulent Constats et montrent des éléments urbains : rideaux de fer, panneaux publicitaires, troncs d’arbres, etc.) : “j’avais à l’époque une sorte de boulimie de l’image, je faisais des prises de vues mais je ne développais pas mes négatifs”, raconte-t-il aujourd’hui. Mais sa curiosité visuelle est tout aussi révélatrice d’une histoire personnelle, d’un retour introspectif, d’un besoin “d’état des lieux”. L’entreprise, parsemée de quelques voyages en Europe, s’arrête brusquement en 1981. Persuadé d’en avoir terminé avec la photographie, Bruno Réquillart se consacre alors à la peinture ”pour essayer autre chose” et fait bientôt don à l’État (en 1992) de ses négatifs, de ses diapositives et de ses tirages.

Après une absence d’images qui dure presque vingt ans, s’opèrent un renouveau et un retour à la pratique. Depuis 2000, il photographie les paysages parisiens à l’aide d’un appareil panoramique. La ville, son lieu de vie, est à nouveau scrutée comme un inépuisable matériel visuel mais sa représentation, sans doute en raison du format, s’est enrichie d’innombrables détails, autant de microphénomènes ou d’anecdotes observés lors de ses déambulations.


Voir le portrait filmé de Bruno Réquillart :



Commissaires
Michaël Houlette, commissaire et coordinateur d’expositions au Jeu de Paume, et Matthieu Rivallin, chargé de collections à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine.

Partenaires
Exposition organisée conjointement par le Jeu de Paume, Paris, et la Ville de Tours, en collaboration avec la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Paris.

En partenariat avec Faribole, L'Architecture d'Aujourd'hui, France Bleu Touraine et France Inter.


Château de Tours
25 avenue André Malraux – 37000 Tours
Tél. : 02 47 70 88 46
Horaires : du mardi au vendredi de 14 H à 18H,
samedi et dimanche 14 H 15 à 18 H.
Entrée gratuite

Visites commentées destinées aux visiteurs individuels le samedi à 15 heures. Visites couplées avec l’exposition du CCC – Centre de création contemporaine de Tours, le premier samedi du mois à 16 h 30.
Visites commentées pour les groupes adultes, associations, scolaires et publics jeunes. Accueil gratuit des groupes, du mardi au vendredi sur rendez-vous : information et réservation au 02 47 70 88 46 / de@ville-tours.fr


Une nouvelle convention entre la Ville de Tours et le Jeu de Paume mettant à l’honneur la gratuité des expositions

Depuis 2010, la Ville de Tours et le Jeu de Paume se sont rapprochés pour présenter des expositions de photographies à caractère patrimonial. Cette nouvelle programmation a pour ambition de démultiplier la visibilité des expositions du Jeu de Paume et d’aller à la rencontre de nouveaux publics en région.
Elle regroupe des expositions monographiques ou thématiques consacrées à l’atelier Nadar, à l’écrivain Émile Zola qui fut aussi photographe, à André Kertész, aux photographes amateurs autour de 1900, aux photographies de la reconstruction des villes françaises après la Seconde Guerre mondiale ou encore aux photographies réalisées par Bourdieu pendant la guerre d’Algérie alors qu’il enseigne à la faculté des lettres d’Alger.
En 2013, la programmation est consacrée à Jacques Henri Lartigue et à Bruno Réquillart, deux photographes français ayant fait don à l’État, de leur vivant, d’une part conséquente de leur œuvre, ainsi qu’à Vivian Maier.

Cette année, le Jeu de Paume et la Ville de Tours ont souhaité poursuivre et renforcer leur partenariat pour une nouvelle période de trois ans. Parmi les nouvelles mesures, les expositions seront en entrée libre et gratuite dans tout le Château de Tours permettant ainsi à tous les publics de découvrir les expositions de photographies.
Document PDF téléchargeable
Portfolio :

Articles liés