Autour de l'histoire du cinéma de Guinée-Bissau
Rencontre avec Sana na N'Hada,
Filipa César, et Tobias Hering
le 01 décembre 2012
14h30 - 16h00
Jeu de Paume, Paris

Cette rencontre, accompagnée de projections, entre le cinéaste guinéen Sana na N'Hada, l’artiste Filipa César et Tobias Hering, co-curateur du cycle "Living Archive" au cinéma Arsenal de Berlin, sera l'occasion de présenter l’histoire du cinéma de Guinée Bissau et le rôle des cinéastes Sana na N'Hada et Flora Gomes dans la création des archives des films, explorées par Filipa César dans son œuvre "Luta ca caba inda" (La lutte n’est pas finie).

Les racines de ce cinéma remontent à la guerre de décolonisation contre le Portugal, lorsque le leader indépendantiste Amílcar Cabral envoie quatre jeunes Guinéens à Cuba pour y apprendre le cinéma. Cabral conçoit le cinéma comme un outil politique, capable de créer une identité nationale nouvelle et d’écrire l’histoire d’une Guinée libérée. Prospère pendant quelques années après l’indépendance (1974), le cinéma guinéen disparaît complètement avec le déclenchement de la guerre civile en 1998.
Les pellicules uniques des films réalisés durant cette période, aujourd'hui conservées à l’INCA (Instituto Nacional do Cinema e Audiovisual da Guiné-Bissau), sont restées inexplorées à ce jour.


> À l'auditorium, le samedi 1er décembre à 14 h 30.
Projection et rencontre en anglais avec Sana na N’Hada, cinéaste, Filipa César, artiste et Tobias Hering, curateur, dans le cadre de la programmation satellite 5.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.


En collaboration avec l'Arsenal ­ Institute for Film and Video Art (Berlin)

Articles liés