Adrian Paci. vies en transit
Dossier documentaire
du 26 février
au 12 mai 2013
Jeu de Paume, Paris

> Mode d'emploi
Conçu par le service éducatif, en collaboration avec l’ensemble de l’équipe du Jeu de Paume, ce dossier propose aux enseignants et à leurs élèves des éléments d’analyse et de réflexion, afin de contribuer à la construction de leur propre rapport aux œuvres.

Il se compose de deux parties :
Découvrir l’exposition propose une première approche du projet et du parcours de l’exposition, de l’artiste et des oeuvres, ainsi que des repères chronologiques et iconographiques.
Approfondir l'exposition développe plusieurs axes thématiques autour des statuts de l’image et de l’histoire des arts visuels, des orientations bibliographiques et thématiques, ainsi que des pistes de travail élaborées avec les professeurs-relais des académies de Créteil et de Paris au Jeu de Paume.

Disponible sur demande, le dossier enseignants est également téléchargeable en bas de page.

> Pour plus d’informations
Tél. 01 47 03 04 95 / serviceeducatif@jeudepaume.org


> Adrian Paci. Vies en transit
du 26 février au 12 mai 2013

L’œuvre d’Adrian Paci vise une pratique du portrait social et politique et une approche de l’humain qui jouent de leur polysémie. Si elle intègre la réalité sociale à la réalité quotidienne, l’œuvre dépasse le plan de la métaphore pour pénétrer en profondeur dans une réflexion et même une confrontation idéologique impliquant toujours, dans un exigeant rapport d’égalité, des fragments de vie au regard de l’universalité. La réflexion d’Adrian Paci est marquée par sa propre expérience de la vie et par les événements sociaux et politiques qui ont eu cours dans son pays natal, l’Albanie. Par le choix de ses sujets, il est amené à utiliser l’image comme un outil conceptuel capable d’exprimer le sentiment de la perte, la revendication d’identité, le caractère transitoire et le déplacement de l’être, inhérents à la condition humaine. Cet œuvre revisite l’histoire de l’art et le cinéma par ses lisières les plus audacieuses. Toujours empreinte de cette part poétique qui la traverse, elle démontre une autre façon d’aborder l’art filmique, plus proche de l’album, même si les références abondent. Les actions qui occupent les images permettent de composer des chroniques d’instants ordinaires qui entretiennent constamment des relations avec l’histoire collective et tendent par leur essence à ouvrir cette part plus obscure de l’être. Les images continuent d’exister dans des conditions temporelles différentes et donnent à l’œuvre une rare acuité, comme une immersion dans une autre réalité.

Paulette Gagnon, directrice du
Musée d’art contemporain de Montréal,
et Marta Gili, directrice du Jeu de Paume,
"Avant-propos", in Adrian Paci. Transit,
Paris, Jeu de Paume /
Musée d’art contemporain de Montréal /
Milan, Mousse Publishing, 2013, p. 28.



> Téléchargez le dossier de l'exposition
Document PDF téléchargeable