Contre le déclin de la lumière
(Ne va pas doucement)
du 11 juin
au 23 juin 2013
Jeu de Paume, Paris

Jouant des célèbres vers du poème N'entre pas sans violence dans cette bonne nuit de Dylan Thomas, "Contre le déclin de la lumière (Ne va pas doucement)" évoque la manière complexe et poétique avec laquelle des cinéastes et vidéastes ont imaginé, reconstitué ou narré l'histoire de ces hommes et de ces femmes qui, par conviction politique, prirent les armes, combattirent, acceptèrent de tuer et de mourir dans le seul but de défendre une cause.

Envoûtés par une idéologie ou viscéralement opposés à l’injustice et à l’humiliation, ces insurgés, dissidents, résistants et révolutionnaires, voire ces martyrs, commirent des actes d’une violence radicale avec la conviction de transformer irrévocablement le système politique qu’ils voulaient renverser.

Avec grâce et éloquence, les longs-métrages, documentaires, films d’artistes et oeuvres vidéos rassemblés ici, évoquent l’univers moral complexe que constituent l’action politique radicale et ses conséquences, la mémoire, l’enregistrement et la transmission de cette expérience humaine, l’affliction suscitée par les personnes disparues ou mortes au combat.(...)

Rasha Salti, mars 2013



> Programmation : Rasha Salti, écrivain, programmatrice de cinéma et commissaire d’exposition.
La programmatrice du cycle et le Jeu de Paume tiennent à remercier chaleureusement tous les cinéastes, distributeurs, producteurs, ayants droit des films présentés ainsi qu'Agnès Devictor, May Shigenobu et Renate Sachse.


> Pour tout savoir de la programmation, horaires des séances et synopsis des films, téléchargez le "Petit Journal" :
Document PDF téléchargeable