Transgresseurs
Une sélection de films présentée dans le cadre du cycle "Un regard de cinéma sur l'Afrique du Sud"
du 01 décembre
au 10 décembre 2013
Jeu de Paume, Paris

Sur le point de fêter vingt années de démocratie, l’Afrique du Sud se livre, non sans un certain désenchantement, à une analyse sobrement critique des promesses qu’avait portées la fin de l’apartheid. Le pays n’a pas réussi à mettre fin aux injustices systémiques dont il a hérité, mais — et c’est là l’un des grands mérites de sa transformation —, il a réintégré toute sa place dans le continent africain. Forte d’une relative stabilité politique et d’une certaine prospérité économique, l’Afrique du Sud est devenue un pays de destination pour les migrants qui, à la recherche d’un travail, de meilleures conditions de vie ou d’un asile politique, font le choix d’un pays africain proche plutôt que de la lointaine Europe.

De son côté, elle a cherché à consolider son pouvoir sur le continent et à étendre son influence dans les sphères politiques, économiques et culturelles. C’est ainsi que le Festival international du film de Durban et le Festival Encounters du cinéma documentaire sont devenus des temps forts et des événements fédérateurs dans l’univers de la production cinématographique du continent. L’industrie cinématographique du pays étant un secteur économique actif et prospère, les réalisateurs et producteurs du Nigeria, du Zimbabwe, du Mozambique et d’autres pays affluent à la recherche d’opportunités nouvelles. Inversement, les producteurs et réalisateurs sud-africains traversent les frontières en quête d’histoires, de voix et de visions dans le contexte de réalités et d’expériences très différentes des leurs.

À divers titres, ces productions cinématographiques transfrontières annoncent des directions et expriment des préoccupations inédites ; elles résonnent d’une poétique et d’une esthétique nouvelle, bousculent les façons de voir, de raconter et de filmer. "Transgresseurs" présente sept films contemporains qui commencent par franchir les frontières géographiques et allégoriques, et qui, fondamentalement, osent dissiper les inhibitions, faire fi des prohibitions et dessinent les contours d’un cinéma nouveau, transgressif. Dans la transgression, il y a rupture, mais aussi émancipation, liberté et découverte d’horizons nouveaux.

Rasha Salti



> PROGRAMMATION

Proposition de Rasha Salti, présentée dans le cadre du cycle "Un regard de cinéma sur l'Afrique du Sud" du 1er au 10 décembre 2013.

Rasha Salti vit et travaille à Beyrouth. Écrivain, commissaire et programmatrice, elle a été de 2004 à 2010 directrice artistique d’ArteEast à New York et a co-organisé, avec Richard Peña, une rétrospective du cinéma syrien, ainsi que l’exposition "Mapping Subjectivity: Experimentation in Arab Cinema from the 1960s until Now" dont l’une des étapes a été le MoMA de New York. Elle collabore avec des institutions et des festivals comme SAN FIC à Santiago du Chili et la Tate Modern. Elle a été la programmatrice du festival de films d’Abu Dhabi, en 2009 et 2010. En 2011, elle est co-commissaire de la 10e édition de la Biennale de Sharjah et rejoint l’équipe de programmation du Toronto International Film Festival. En juin 2013, elle a programmé au Jeu de Paume le cycle "Contre le déclin de la lumière (ne va pas doucement)".


> PARTENAIRES



Ce cycle est réalisé en partenariat avec
le Festival d’Automne à Paris – 42e édition.



Manifestation organisée dans le cadre des Saisons Afrique du Sud – France 2012 & 2013.
La France accueille l’Afrique du Sud de mai à décembre 2013, après y avoir été invitée en 2012. De mai à décembre 2013, elle propose au public français une plongée dans l’Afrique du Sud d’aujourd’hui – jeune démocratie florissante qui continue de panser les plaies des oppressions passées et qui, chaque jour, avance pour conforter sa place parmi les pays émergents. Dans une centaine de villes, plus de deux cent manifestations artistiques et culturelles mais aussi scientifiques,techniques, gastronomiques ou encore économiques, sportives et touristiques témoignent de la diversité sud-africaine.
Plus d’informations : www.france-southafrica.com


Document PDF téléchargeable

Articles liés