Mathieu Pernot
La Traversée
du 11 février
au 18 mai 2014
Paris

Mathieu Pernot, né en 1970 à Fréjus, vit et travaille à Paris ; après des études d’histoire de l’art à la faculté de Grenoble, il entre à l’École nationale de la photographie d’Arles, d’où il sort diplômé en 1996. Son œuvre s’inscrit dans la démarche de la photographie documentaire mais en détourne les protocoles afin d’explorer des formules alternatives et de construire un récit à plusieurs voix. L’artiste procède soit par la réalisation de séries – parfois en résonance entre elles à travers personnages, chronologies ou thèmes –, soit par la rencontre avec des images d’archives. Dans tous les cas, ce nomadisme d’images et de sujets souligne son souhait d’éviter un récit de l’histoire à sens unique. Le déplacement perpétuel de ses images évoque donc une réalité qui est loin d’être figée ou immuable.

L’exposition du Jeu de Paume présente une sélection de séries réalisées par l’artiste au cours des vingt dernières années. Elle met en espace un nouveau montage faisant dialoguer des corpus d’images et d’objets et établit une forme de traversée dans son œuvre, jusqu’à sa dernière pièce, Le Feu, produite spécialement pour l’occasion.

Que ce soit par son propre travail de prise de vue, par l’appropriation de photographies ou d’autres types de documents d’archives, Mathieu Pernot interroge ainsi la diversité des modes de représentation et la notion d’usage du médium photographique. Ce travail dialectique d’enquêtes, de recueils, de récits, d’images photographiques est caractéristique de toute l’oeuvre de Mathieu Pernot.
L’idée de traversée, de déplacement et de passage, très présente dans son œuvre, est un élément récurrent de l’exposition présentée au Jeu de Paume. Elle s’incarne aussi bien dans la nature nomade et fragile des personnes photographiées – Tsiganes, migrants, etc. – que par la présence des mêmes individus au sein de corpus d’images différents. Ils deviennent ainsi comme des personnages traversés par ces histoires au fil du temps.

L’exposition "La Traversée" propose la mise en forme d’une histoire contemporaine incarnée par des personnages vivant à sa marge.
Elle s’ouvre sur la série "Photomatons", premier travail réalisé entre 1995 et 1997 avec des enfants gitans dans la commune d’Arles, pour s’achever sur leurs portraits pris en 2013 pour "La Traversée". Entre ces deux séries et au cœur de l’exposition, on retrouve ces mêmes personnes, en 2001-2004, dans la série "Les Hurleurs". Sont également montrés des travaux liés à la question des migrations ("Les Migrants", "Giovanni","Les Cahiers afghans"), de l’urbanisme ("Le Grand Ensemble" incluant "Implosions", "Le Meilleur des mondes"," Les Témoins" ; "Les Fenêtres") et de l’enfermement ("Panoptique" et "Un camp pour les bohémiens") avec notamment la présentation de dessins ("Le Dernier Voyage") – réalisés en écho aux photographies.

Dans la série Le Feu, produite spécialement pour l’exposition, Mathieu Pernot remet en scène un rituel pratiqué chez les Roms qui consiste à faire brûler la caravane d’un défunt. En contre-champ de cette image d’incendie, il photographie des personnes (les mêmes que l’on trouve précédemment dans certaines séries présentées dans l'exposition) dont le visage est éclairé par la lumière de l'incendie.


> VOIR le portrait filmé de Mathieu Pernot :


> VOIR le séminaire photographique à la Maison du geste et de l’image (MGI), consacré au travail de Mathieu Pernot sur le magazine

> LIRE l'entretien entre Mathieu Pernot et Étienne Hatt, “Trouver une forme à l'Histoire", sur le magazine

> ACHETER le catalogue sur www.librairiejeudepaume.org

Commissaires

Mathieu Pernot et Marta Gili

Partenaires

Exposition produite par le Jeu de Paume

En partenariat avec A Nous, L'Architecture d'Aujourd'hui, ParisArt,
Souvenirs From Earth TV et Time Out Paris


Et aussi

À la maison rouge, l'exposition
"Mathieu Pernot / Philippe Artières. L'asile des photographies",
du 13 février au 11 mai 2014.
10, boulevard de la Bastille, 75012 Paris.
Sur présentation de votre billet d'entrée au Jeu de Paume, bénéficiez d’un tarif réduit (5,50 euros au lieu de 8 euros) sur l’exposition "Mathieu Pernot et Philippe Artières, l'asile des photographies".
http://www.lamaisonrouge.org/
Document PDF téléchargeable

En ligne


Articles liés