Un nouveau site Internet

Toujours soucieux d’améliorer sa communication sur le web, le Jeu de Paume a réalisé une refonte complète de son site Internet. Ce nouveau site, mis en ligne fin mai 2014, à l’occasion de l’ouverture des expositions « Kati Horna », « Oscar Muñoz » et « Kapwani Kiwanga » (Satellite 7), est en adéquation avec les pratiques numériques actuelles. Son objectif est triple : présenter la programmation du Jeu de Paume, accompagner les visiteurs dans la préparation de leur visite et prolonger celle-ci au travers de l’ensemble des ressources que recèle l’écosystème des sites du Jeu de Paume.

Centré essentiellement sur la communication autour de nos activités (expositions, cinéma, activités culturelles et éducatives), le nouveau site valorise l’image, dont le Jeu de Paume est le lieu de référence, mais aussi les portraits filmés des artistes exposés, les enregistrements sonores de nos conférences et séminaires, les dossiers documentaires pour les enseignants…

La nouvelle proposition graphique répond, en priorité, à un souci d’établir une nouvelle hiérarchie entre l’information institutionnelle et les ressources spécifiques, tout en développant plus de liens entre ces différents contenus.
Enfin, la refonte valorise les projets développés par le Jeu de Paume depuis 2010 : à commencer par le magazine — plateforme multimédia à la fois créative et réflexive qui traite aussi bien de l’actualité du centre d’art que des questions relatives à la représentation et au sens de l'image dans la société contemporaine—, l’espace de création en ligne qui présente des œuvres d’artistes ou des projets thématiques conçus spécifiquement pour le web, ou bien encore le site de vente de la librairie.


Pour mener à bien ce projet, le Jeu de Paume a fait appel à Laurent Mészáros et Yorel Cayla (bureau de design graphic wa75), Omer Pesquer (consultant Internet) et Sylvie Tissot (ingénieur informaticienne) :

« Depuis 2009, nous collaborons avec le Jeu de Paume et avons participé à la création de son magazine en ligne. Nous avons également accompagné son arrivée et sa présence sur les réseaux sociaux et d'une manière générale son expansion numérique.

Aujourd'hui le Jeu de Paume met à jour son site principal. Cette refonte embrasse des problématiques de nature très variées et complexes : éditoriale, communicationnelle, graphique, et technique.
Notre intervention suggère d'engager une réflexion sur les formes et les usages : cette approche nous a amenés à penser une proposition qui a pris la forme d’un objet fonctionnel et intelligible, bâti sur 10 années de contenus.

La structure de l'ensemble du site a été revue, de l'arborescence aux modèles de page. Le nouveau site offre une navigation plus intuitive, permettant d'accéder aux contenus plus rapidement. D'un point de vue ergonomique, un fort accent a été mis sur l'accès aux contenus et aux outils (la billetterie, le partage sur les réseaux sociaux sont maintenant plus facilement repérables dans la page).
La navigation d'une page à l'autre a été également améliorée par la redistribution et l'organisation des contenus dans les pages.
L'accès vers les contenus des autres sites du Jeu de Paume a également été intégré dans cette navigation transversale, faisant de l'ensemble de ces sites un écosystème numérique cohérent.

Design
Notre ligne directrice a été celle que le Jeu de Paume s'est donnée il y a maintenant 10 ans : l'image en jeu.
Nous avons pris le parti de mettre en avant les contenus iconographiques du site sans pour autant les spectaculariser. Les images ne sont pas recadrées et gardent leurs caractéristiques formelles (proportions, couleurs) témoignant de l'éclectisme des contenus diffusés.
Un caractère typographique unique, le Theinhardt, dessiné par François Rappo en 2009, est utilisé sur l'ensemble du site. Si les images peuvent être en couleur, la typographie est seulement présente en niveaux de gris, conférant à chaque élément typographique le statut d'une entité logique. Ainsi il y a une hiérarchie claire entre la place des images et le rôle de la typographie.

En l'espace de 15 ans, le web est devenu pour le milieu culturel un enjeu primordial. Désormais, les internautes préparent leur visite en ligne et la prolongent en y puisant des contenus qui augmentent leur rencontre avec les expositions.
L’ensemble de ces choix structurels et formels vise à donner au Jeu de Paume un nouvel outil performant pour interagir avec ses visiteurs. »


wa75 : Bureau de design graphique constitué de Laurent Mészáros et Yorel Cayla.
Laurent Mészáros et Yorel Cayla tentent de développer une approche d’un design fonctionnel, en phase avec les enjeux et usages des supports physiques ou numériques. Ils enseignent le design graphique dans diverses écoles : ESAD Reims, ENSAAMA Olivier de Serres, École d’Architecture de Marne-la-Vallée.
http://www.wa75.com/

Omer Pesquer : Consultant Internet et actif dans le numérique depuis 25 ans, Omer Pesquer intervient dans le secteur culturel. Avec une vision à la fois stratégique et expérimentale, il est spécialiste des usages associés au Web. Omer Pesquer est par ailleurs à l'initiative de MuzeoNum, plateforme de ressources et groupe de réflexion sur le numérique au musée et dans la culture.

http://omer.mobi/

Sylvie Tissot : 
Sylvie Tissot est ingénieur informaticienne. Elle mène une carrière sur plusieurs plans depuis plus de 25 ans entre développement, enseignement et recherche où l'informatique et ses évolutions sont centrales.
http://www.anabole.com