Quelle histoire pour le photojournalisme ?
Colloque sous la direction de Michel Poivert et Clara Bouveresse
le 18 octobre 2014
10h30 - 18h00
Paris

Notre perception du photojournalisme depuis les années 1960 a-t-elle changé ? Le statut de ces images et leur diffusion de la presse jusqu’au musée se sont-ils modifiés ? Patrimoine, création, information, ces différentes valeurs du photojournalisme nécessitent désormais de nouvelles enquêtes, l’accès à des sources longtemps réservées aux professionnels, une attention aux discours des photographes eux-mêmes.

Les images publiées ne sont qu’une infime partie des ressources disponibles : des continents de photographies oubliées gisent dans les archives des photographes et des agences. Le passage au numérique a relégué dans leurs tiroirs les piles de tirages qui permettaient autrefois de diffuser une image. Ces archives photographiques sont un trésor mais aussi un fardeau, un défi patrimonial et logistique. Elles posent des problèmes singuliers : du négatif au magazine en passant par la planche contact, les photographies ne sont pas des objets isolés, elles voyagent et s’inscrivent dans des chaînes de diffusion. Que devons nous conserver et comment ? Existe-t-il une troisième voie pour la photographie, entre le traitement archivistique et l’approche muséale ?
Les récits des aventures des reporters, tout comme la déconstruction critique qui déjoue le mythe attaché à leur profession, peuvent aujourd'hui être prolongés par une nouvelle approche, fondée sur l’exploration de ces archives. Quelle serait l’enquête archéologique qui saurait mettre à profit la richesse de ces continents d’images insoupçonnés ?
Ce colloque reçoit des historiens de la photographie, des responsables d’institutions patrimoniales et des photographes pour confronter leurs points de vue sur ces différentes questions. Les discussions de la matinée porteront sur des initiatives concrètes, à partir des efforts de jeunes fondations pour préserver et valoriser ces archives photographiques. L’après-midi donnera la parole aux photographes : comment envisagent-ils l’avenir de leur œuvre, l’accès à leurs archives ? Nous interrogerons également les enjeux du numérique et les problèmes juridiques posés par ces archives.


Journée d’études organisée par l’École doctorale d’Histoire de l’art – Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne et le Jeu de Paume à l’occasion de l’exposition « Gilles Caron, le conflit intérieur », présentée au Château de Tours jusqu'au 2 novembre.

Sous la direction de :
Michel Poivert, historien de l’art, professeur et directeur de l’École doctorale d’Histoire de l’art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Clara Bouveresse, doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, dont la thèse porte sur l’histoire de l’agence Magnum Photos depuis sa création en 1947.

Avec :
Patrick Chauvel, photographe reporteur de guerre, documentariste et écrivain.
Alexis Fournol, avocat, spécialiste des droits d’auteur, et enseignant à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Audrey Leblanc, doctorante à l’EHESS, dont la thèse porte sur « L’Image et le récit de Mai 68 ».
Paul Lowe, photographe et directeur du Master en Photojournalisme et Photographie Documentaire du London College of Communication au sein de l’University of the Arts London.
Patrick Peccatte, informaticien, chercheur associé au Laboratoire d’histoire visuelle contemporaine (Lhivic/EHESS) et membre du comité éditorial de la plate-forme CultureVisuelle.org.
Dominique Versavel, conservatrice des collections en photographie du XXe siècle à la Bibliothèque nationale de France.


À l'auditorium, le samedi 18 octobre à 10h30. Trois euros / Gratuit sur présentation du billet d'entrée aux expositions (valable uniquement le jour même) et pour les adhérents du Jeu de Paume, dans la limite des places disponibles.
Renseignements : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés