La Cacophony Society
Conférence de John Law
(en anglais)


Dans le cadre du projet de Constant Dullaart, High Retention, Slow Delivery, présenté sur son espace de création en ligne, le Jeu de Paume a organisé une conférence de John Law, membre de La Cacophony Society, animée par Marie Lechner, journaliste et en présence d’Inke Arns, directrice artistique du HMKV, Dortmund.



La Cacophony Society est une bande légendaire de misfits californiens, figures phare de l’underground des années 1980 et 1990.

Ce sont eux qui sont à l’origine du mythique festival Burning Man, ville éphémère surgie du désert de Black Rock, au Nevada. Mais aussi du Billboard Liberation Front qui, depuis trente ans, « corrige » les panneaux publicitaires, ou encore des Santacon, ces meutes de vilains pères Noël lâchés dans les grands magasins à la période des fêtes.

Amateurs de pic d’adrénaline mais aussi de rigolade, de farces gargantuesques et de manifestations contre tout et n’importe quoi, les cacophonistes ont contribué à lutter contre l’artériosclérose culturelle. Leur créativité effrénée continue d’irriguer tant les canulars médiatiques des Yes Men que la communication guérilla des activistes d’Adbusters, à l’origine d’Occupy Wall Street. Ils sont les grands-pères des flash-mobs, des jeux urbains, des détournements publicitaires et même des zombies walks. Et préfèrent le divertissement fait maison à celui vendu en magasin.


LES INTERVENANTS

Inke Arns est directrice artistique du HMKV, Dortmund et commissaire de l’exposition « Clowns maléfiques ». Elle proposera au public une présentation du projet High Retention, Slow Delivery de Constant Dullaart, présenté sur l’espace de création en ligne du Jeu de Paume et dans l’exposition du HMKV.

John Law est un artiste américain et l’un des co-fondateurs de La Cacophony Society.

Marie Lechner est journaliste à Libération à Paris, où elle écrit depuis quinze ans sur les cultures numériques. Elle a organisé un cycle de conférences en 2011/2012 à la Gaîté Lyrique intitulé « Le Folklore du web ». En 2014, elle a réalisé une conférence Supertalk « Le Wi-Fi, de l'Antiquité à nos jours » et contribué à l'exposition « Clowns maléfiques » au HMKV, Dortmund.