Le peuple et la montagne
Rencontre avec Filipa César et Tobias Hering
le 10 décembre 2016
17h00 - 18h30
Jeu de Paume, Paris

Dans le cadre de l’exposition « Soulèvements », Georges Didi-Huberman et le Jeu de Paume ont tenu à présenter au public une programmation de films et de rencontres, dans laquelle s’inscrit cette proposition de conférence audiovisuelle.

Avant de devenir stratège de la guérilla et combattant de la liberté, Amílcar Cabral était agronome. Au cours de la guerre qui allait libérer la Guinée-Bissau du joug colonial portugais, il utilise ses connaissances topographiques pour les appliquer à une poétique de la terre. « Le peuple est la montagne », a-t-il déclaré, signifiant par là que les guérillas qui ont été couronnées de succès se sont déroulées dans les zones montagneuses et que la Guinée-Bissau est un pays plat.
L’indépendance a été proclamée le 24 septembre 1973 à Madina de Boé, le point culminant du pays, situé à 262 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Le projet de recherche collectif intitulé « Luta ca caba inda (La lutte n’est pas terminée) », initié par l’artiste portugaise Filipa César en 2011, s’est développé autour de documents d’archives conservés à Bissau et relatifs à une production cinématographique mise en chantier par Cabral à la fin des années 1960 dans le contexte de la lutte pour la libération de la Guinée. Au cours de la concrétisation de ce projet, auquel ont été associés Sana na N’Hada et Flora Gomes, deux cinéastes ayant travaillé à l’origine avec Cabral, les archives n’ont cessé d’évoluer et de se métamorphoser, de données en matériaux, de cartes en paysages, de ruines en habitations et en territoires, pour devenir un dénominateur commun justifiant un voyage à Madina de Boé en compagnie d’une unité de tournage cinématographique. Les recherches entreprises à l’occasion de ce projet ont produit des matériaux inédits, étoffé les archives existantes et renouvelé leur affirmation paradoxale à parler de l’avenir.


À l’occasion de cette conférence audiovisuelle, Filipa César et Tobias Hering présenteront les résultats de leurs investigations itinérantes de même que des extraits d’un film en cours de réalisation. Filipa César et Tobias Hering ont eu l’occasion de présenter « Luta ca caba inda » au Jeu de Paume en 2012, dans le cadre de l’exposition « Filipa César ».

Conférence audiovisuelle de Filipa César et Tobias Hering, le samedi 10 décembre à 17 heures. Entrée : 3 euros ou accès libre sur présentation du billet d'entrée aux expositions, valable uniquement le jour même.
Renseignements : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés