Basim Magdy. Il n’y aura pas d’étoiles filantes
Carte blanche de l'artiste avec Heidi Ballet et Filipa Ramos
le 18 octobre 2016
18h00 - 20h00
Concorde, Paris

Au commencement était l’eau. Et l’eau donna naissance à toutes les formes de vie qui, avec le temps, apprirent à se détacher de leur source de façon plus ou moins radicale. Mais cette eau était aussi en elle-même la vie : elle circulait et tourbillonnait ; elle faisait naître et vivre d’autres créatures ; soumise à dilatation ou à contraction, elle connut les différents états de la matière. Et si cette immense forme de vie pouvait parler ? Qu’aurait-elle à dire ? À qui parlerait-elle ? Quelles histoires raconterait-elle ? Et que pourraient comprendre nos oreilles humaines ?

Prenant pour point de départ l’exposition de Basim Magdy au Jeu de Paume et l’exploration méditative de l’océan qui en découle, cette conversation portera sur la vie des océans et les recherches spécifiquement menées par l’artiste dans son travail préparatoire. Seront discutées les méthodes de recherche et de production de l’artiste, tandis que l’analyse des spécificités de son parcours et du choix de ses supports s’accompagnera d’une mise en regard de sa production passée – certains de ses films seront projetés à cette occasion – et de son travail actuel.

Cette conversation avec Basim Magdy sera menée conjointement par Heidi Ballet, commissaire de la programmation Satellite 9, qui travaille actuellement à un grand projet d’exposition traitant essentiellement de l’océan, et Filipa Ramos, dont les recherches portent sur la vie animale et la perception de la nature telle qu’elle se donne à travers les pratiques artistiques contemporaines.


PROGRAMME des films de Basim Magdy projetés à l’occasion de cette rencontre.

Time Laughs Back at You Like a Sunken Ship
(2012, 9 min. 31 sec.)
Dans Time Laughs Back at You Like a Sunken Ship, le temps passe dans sa propre ombre comme une réalité et sa représentation qui fusionnent. Il persiste tranquillement dans des ruines antiques tel un navire dansant sur l'horizon. Finalement, il se consume dans sa propre obscurité tout comme les branches d’un arbre se balançant d'avant en arrière.

Turtles All The Way Down (2009, 10 min. 09 sec.)
Dans Turtles All The Way Down, le narrateur du film fait référence à un univers en constante expansion qui va dans les territoires au-delà de la capacité de la compréhension humaine : l'inconnu au-delà du connu, ce que nous ne savons pas comparer à ce que nous faisons (ou pensons que nous faisons). Posant la question ultime « Qu’est-ce que l’inconnu ? », le narrateur se réfère à la recherche de la connaissance, l'importance des découvertes pour nous aider - au moins temporairement - à comprendre le monde.

No Shooting Stars
(2016, 14 min. 25 sec.)
Cette œuvre inédite procède du constat que les vastes étendues d’eau, de par leur mystère, sont source de mythologie et de fiction. Historiquement, l’océan – territoire inhabité – a engendré de nombreux mythes dans lesquels l’espace aquatique est décrit comme un trou noir, peuplé ici ou là de créatures surnaturelles et de monstres marins. Magdy propose une autre mythologie, convoquant pour cela plusieurs supports – film 16 mm, gifs animés, séquences filmées avec l’iPhone – afin de produire une nouvelle image d’un lieu traditionnellement considéré comme silencieux. Au final, le film renforce le mystère d’un lieu que nous avons choisi de mythologiser.


Soirée en anglais, le mardi 18 octobre de 18 heures à 20 heures. Entrée libre.
Informations : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés