Bouchra Khalili
du 05 juin
au 23 septembre 2018
Concorde, Paris

Le Jeu de Paume consacre une exposition à l’artiste franco-marocaine Bouchra Khalili (Casablanca, 1975), qui réunit, pour la première fois en France, une importante sélection d’œuvres de ces dix dernières années.
Les vidéos, photographies et sérigraphies de l’artiste articulent langage, oralité, subjectivité et explorations géographiques. Chacun de ses projets s’envisage comme une plateforme depuis laquelle des membres de minorités peuvent exprimer, mettre en œuvre et partager leurs stratégies de résistances élaborées depuis les marges.

À travers ses propositions artistiques, Bouchra Khalili interroge les relations complexes entre l’histoire coloniale et postcoloniale, les migrations contemporaines – leurs géographies et les récits – et l’imaginaire qui en est issu.
Au fil de l’exposition sont présentées The Seaman (2012), vidéo tournée dans le port d’Hambourg, The Mapping Journey project (2008-2011), cartographie de huit traversées clandestines en Méditerranée, ainsi que la série des Speeches (2012-2013), trilogie de vidéos – Mother Tongue, Words on Streets et Living Labour –, qui se concentrent respectivement sur la langue maternelle à Paris et sa banlieue, la citoyenneté à Gênes, et les travailleurs immigrés à New York.
La série de photographies Wet Feet réalisée en 2012 à Miami sur les traces laissées par les déplacements des personnes qui ont réussi à gagner l’Amérique par la Floride, ou encore The Tempest Society, présentée à la Documenta 2017, viennent enrichir le parcours de cette exposition monographique, qui présente également la nouvelle œuvre de l’artiste, spécialement produite par le Jeu de Paume.



Commissaires : Juan Antonio Álvarez Reyes, Marta Gili, Jeanette Pacher.

Coproduction Jeu de Paume, Paris / CAAC – Centro Andaluz de Arte Contemporáneo, Séville / La Sécession, Vienne