Corps et images
Rencontre avec Mathilde Roman, Jacinto Lageira, et Françoise Parfait
le 16 janvier 2018
19h00 - 20h00
Concorde, Paris

Le Jeu de Paume et les éditions Mimésis ont le plaisir de vous inviter à une rencontre avec Mathilde Roman, Jacinto Lageira et Françoise Parfait à l'occasion de la parution du livre Corps et images. Œuvres, dispositifs et écrans contemporains.

Si les écrans sont multiples, les images sont toujours à construire dans une expérience perceptive qui participe aux cheminements du sens et des imaginaires. En virtualisant ses émotions esthétiques par le recours permanent à Internet et aux réseaux sociaux, le spectateur s’engage dans des approches complexes, à la fois conceptuelles et émotionnelles. Une coexistence qui lui permet de vivre des expériences esthétiques au fort potentiel critique. Face à la présence de plus en plus grande du virtuel dans les vies quotidiennes, et aux débordements de l’image hors de la surface écran à travers les technologies de réalité augmentée, l’enjeu est aujourd’hui de repenser la place du corps.


Jacinto Lageira est professeur en esthétique à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et critique d’art. Parmi ses publications : La Déréalisation du monde. Fiction et réalité en conflit (Chambon, 2010), Cristallisations (Actes Sud, 2012), Regard oblique. Essais sur la perception (La Lettre volée, 2013), L’Art comme Histoire. Un entrelacement de poétiques (Mimésis, 2016).

Mathilde Roman est professeur en histoire de l’art et des expositions au Pavillon Bosio, École d’art et de scénographie. Critique d’art et commissaire d’exposition, elle est notamment l’auteur de : On Stage. La dimension scénique de l’image vidéo (Le Gac Press, 2012) et Art vidéo et mise en scène de soi (L’Harmattan, 2008).

Françoise Parfait est Professeur des Universités en Arts et médias à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Artiste, elle a publié de nombreux textes sur la vidéo et les images temporelles et leur réception : Vidéo: un art contemporain, Regard, 2001 ; Collection Nouveaux Médias/Installations, Centre Pompidou / Musée national d'art moderne, 2006 ; David Claerbout - The Shape of Time, JRP/Ringier, 2008). Elle est membre fondateur du collectif Suspended spaces (2007), plateforme de recherche en arts qui s’intéresse à des espaces géopolitiques hérités de la modernité dont l’histoire et le devenir sont « incertains ».



Rencontre le mardi 16 janvier à 19 heures, à l'espace éducatif du Jeu de Paume, Concorde.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.