Klonaris/Thomadaki :
Dark Shot
Rencontre avec Katerina Thomadaki
le 14 juin 2018
19h00 - 20h00
Concorde, Paris

Les éditions A.S.T.A.R.T.I. et le Jeu de Paume vous invitent à une rencontre avec Katerina Thomadaki à l'occasion de la parution du livre d’artiste Dark Shot, réalisé en hommage à Maria Klonaris. Cette création hybride est composée de photographies, de dessins et d’extraits de poèmes. Katerina Thomadaki dialoguera avec Fabienne Dumont, professeure à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne.


La cinéaste et plasticienne Maria Klonaris
a soudain disparu, dans son sommeil,
le 13 janvier 2014.
En luttant contre sa perte,
j’ai retrouvé une photo que j’avais prise d’elle.
Cette image avait été le point de départ
d’un projet d’animation numérique
resté inachevé.
Elle l’avait titré Dark Shot*.
Dans mon effort fiévreux de la réanimer,
Dark Shot a ressurgi dans mon esprit,
cette fois-ci non pas comme un film,
mais comme un livre.
Un livre monté comme un film.
Les pages comme des photogrammes.
Les vers de Maria
sont prononcés par elle.
Ses dessins sont tatoués sur son visage.
Dark Shot est une immersion
dans sa présence.
Un éveil de son regard
et de ses forces souterraines.
Un nouveau voyage de
Klonaris/Thomadaki, twin dreamers
au delà du mur qui sépare
les mondes.

Katerina Thomadaki


* Le mot anglais shot signifie plan cinématographique et coup de feu.
L’anglais est la première langue que Maria Klonaris a appris à lire et à écrire dans son enfance en Alexandrie. C’est la langue de ses poèmes.


Maria Klonaris et Katerina Thomadaki sont cinéastes, plasticiennes et théoriciennes. Internationalement connues pour leur Cinéma corporel, qui a récemment fait l’objet d’une rétrospective au Jeu de Paume, elles cosignent un œuvre qui regroupe plus de cent réalisations en film, performance, installation, photographie, son, ainsi qu’un corpus important de textes. Elles ont publié Manifestes 1976-2002 (Paris expérimental, 2003) et dirigé Technologies et imaginaires (Dis Voir, 1990), Mutations de l’image (A.S.T.A.R.T.I., 1994), Pour une écologie des médias (A.S.T.A.R.T.I., 1998). Leurs films sont préservés par la Direction du patrimoine cinématographique du CNC et leurs textes et documents audiovisuels par la Bibliothèque nationale de France (Fonds Klonaris/Thomadaki).

Fabienne Dumont est historienne de l’art, critique d’art et professeure à l’ÉESAB. Elle a publié Des sorcières comme les autres – Artistes et féministes dans la France des années 1970 (PUR, 2014), dirigé l’anthologie La rébellion du Deuxième Sexe – L’histoire de l’art au crible des théories féministes anglo-américaines (1970-2000) (Les presses du réel, 2011) et co-dirigé L’histoire n’est pas donnée – Art contemporain et postcolonialité en France (PUR, 2016) ainsi que À l’Ouest toute ! Travailleuses de Bretagne et d’ailleurs (Les presses du réel, 2017).


Rencontre à l'espace éducatif du Jeu de Paume, jeudi 14 juin à 19 heures.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
La rencontre sera suivie d'une signature à la librairie.

Le Jeu de Paume a consacré, en 2016, une rétrospective à l'œuvre cinématographique de Klonaris/Thomadaki : Manifeste. Le Cinéma corporel.

Articles liés