Le Jeu de Paume
Paris




Centre d’art et lieu de référence pour la diffusion de l’image des XXe et XXIe siècles (photographie, cinéma, vidéo, installation, net art…), le Jeu de Paume a vocation à produire ou coproduire des expositions, mais aussi des cycles de cinéma, colloques, séminaires, activités éducatives ou encore des publications.

Avec des expositions qui confèrent une visibilité aux artistes présentés, qu’ils soient reconnus, méconnus ou émergents, en particulier dans la programmation Satellite, le Jeu de Paume confronte différents récits, historiques ou contemporains, oscillant entre résonance et dissonance. Il attire ainsi un public large et diversifié.

En dehors de son bâtiment parisien, situé place de la Concorde, le Jeu de Paume s’est rapproché de la Ville de Tours pour présenter des expositions à caractère patrimonial valorisant les donations faites à l’État et les fonds d’archives conservés par des institutions publiques et privées, françaises et étrangères. Exposée au Château de Tours depuis 2010, cette programmation a également pour ambition d’aller à la rencontre de nouveaux publics en région.

Parallèlement à ces deux lieux, les expositions organisées par le Jeu de Paume sont présentées dans le monde entier en collaboration, en interaction et en complicité avec d’autres institutions nationales ou internationales, auxquelles l’unissent des affinités électives.

Sur Internet, depuis 2007, le Jeu de Paume a souhaité élargir son champ d’expérimentation et de recherche en développant un site dédié, "l’espace virtuel", dont la programmation regroupe des projets d’artistes créés spécialement pour le web ou des expositions thématiques confiées à des commissaires spécialisés en arts numériques.

La programmation cinéma accompagne, quant à elle, nombre des expositions ou présente des rétrospectives en hommage à des cinéastes de la scène indépendante, française et étrangère. Axée sur le documentaire, l’essai, l’autobiographie ou l’inédit, cette programmation favorise la rencontre entre cinéastes et artistes.

Toutes les activités du Jeu de Paume sont nées d’une volonté profonde de transversalité dans l’étude de la culture visuelle et de l’image, la quête ou la réinvention du sens dans tous les domaines de la pensée. En approfondissant les sujets abordés par les expositions ou en traitant de nouvelles thématiques, les conférences, séminaires et colloques ont pour fonction de défricher de nouveaux espaces d’interaction critique.

Avec son espace éducatif modulable, le Jeu de Paume répond aux attentes liées à ses activités, et confirme son ambition de constituer, pour tous les publics, une plateforme active de ressources et de propositions autour de l’éducation à l’image et de l’histoire de la représentation et des arts visuels. Les visites et les formations, les actions en direction des scolaires et des enseignants, ou les activités pour les familles et les jeunes publics constituent les axes principaux de réalisation de ces enjeux. Elles privilégient la participation plutôt que la contemplation, l’échange plutôt que la "colonisation du savoir", le partage plutôt que le monopole des idées. La programmation du Jeu de Paume au Château de Tours permet également de prolonger, hors les murs, la dynamique de ces activités éducatives en région.

Le magazine, créé sur Internet en 2010, utilise des ressources multiformes (vidéo, galerie photos, fichier audio et textes) et prolonge ainsi le questionnement sur les usages des images à l’ère numérique. Le magazine est une plateforme unique de contenus artistiques, d’articles de fond, de visites virtuelles, de portfolios… Il génère sur le web des rencontres entre historiens, philosophes, artistes, commissaires d’exposition, réalisateurs, poètes et tous les publics amateurs.

Enfin, le Jeu de Paume est doté d’une librairie exigeante, à même de proposer un choix bibliographique aussi exhaustif que possible, qui permette au visiteur d’approfondir sa connaissance des artistes, des photographes ou des cinéastes présentés dans l’institution. La librairie propose un fonds d’environ dix mille titres consacrés à l’esthétique, à la théorie et à l’histoire de l’art, au cinéma, à la photographie et aux nouvelles technologies.


Le Jeu de Paume est subventionné par le ministère de la Culture et de la Communication ; il bénéficie du soutien de Neuflize Vie, mécène principal.
Il est présidé par Alain Dominique Perrin et dirigé par Marta Gili.

Le Jeu de Paume est membre des réseaux Tram
et d.c.a, association française de développement des centres d'art.

Articles liés