Redécouvrir EL INTERNACIONAL, New-York, 1984-1986
Action artistique et culinaire de Miralda et Montse Guillén
le 18 septembre 2018
19h00 - 21h30
Concorde, Paris

Le restaurant et bar à tapas EL INTERNACIONAL revit à l’occasion de l’exposition « Gordon Matta-Clark » au Jeu de Paume.


Contemporain de Gordon Matta-Clark, Miralda s’intéresse aux rituels liés à la nourriture et à l’origine culturelle des aliments. Ils ont tous deux réalisé des projets éphémères en sortant des circuits conventionnels de l’art et en investissant des lieux comme des restaurants, des bâtiments industriels ou des espaces publics, pour permettre la participation des spectateurs.
Dix ans après le restaurant FOOD, créé par Gordon Matta-Clark et Caroline Goodden dans le quartier de Soho, à New York, EL INTERNACIONAL devient un centre de création artistique et un véritable symbole culturel. Des installations et des performances cohabitent avec les pratiques sociales liées au repas, effaçant les frontières entre alimentation, art, design, architecture et médias. Expérimentation à la fois sociale et artistique, EL INTERNACIONAL fut une référence sur la scène new-yorkaise des années 1980. La fusion entre l’art et le rituel de la cuisine étaient un moyen de transmettre et de détourner les traditions, les métissages et les pratiques sociales de l’époque.

Point de rencontre entre le milieu artistique, certaines célébrités et le grand public, EL INTERNACIONAL était le fruit d’un travail d’équipe, et il fut considéré comme une œuvre d’art collective. C’était un lieu qui encourageait les expériences et les interactions entre la cuisine et la culture, et où les convives finissaient par participer aux actions artistiques et gastronomiques. Ce fut le premier restaurant à introduire les tapas aux États-Unis.

Pour faire revivre ce fameux restaurant au Jeu de Paume et pour rendre hommage à son esprit ludique et festif, Miralda et Montse Guillén proposeront une présentation audiovisuelle et performative d’EL INTERNACIONAL et du livre El Internacional (1984-1986), New York's Archaeological Sandwich (2017), ainsi qu’une dégustation préparée en collaboration avec le restaurant Hana Bento. Le Blue Margarita, cocktail connu dans le monde entier et créé par l’artiste et la chef en 1984, sera évidemment de la partie.



Antoni Miralda est né en 1942 à Terrassa, près de Barcelone. Après un séjour à Paris puis à Londres, il déménage à New York en 1972. Il vit actuellement entre Miami et Barcelone. Dans les années soixante-dix, aux côtés des artistes Joan Rabascall, Jaume Xifra, Benet Rossell et Dorothée Selz, il met en place une série de rituels collectifs autour de la cérémonie du repas, à partir de ses couleurs et de son symbolisme. En travaillant d’abord avec Dorothée Selz et, à partir de 1972, avec la chef Montse Guillén, il place la nourriture au cœur de son travail artistique.

En 1984, Miralda et la chef Montse Guillén créent El Internacional Tapas Bar & Restaurant, dans le quartier de Tribeca, à New York. En 1990, dans le pavillon espagnol de la Biennale de Venise, Miralda présente Honeymoon Project, 1986-1992, un projet international sur le mariage de la colonne Christophe Colomb de Barcelone et de la statue de la Liberté de New York. En 2000, il dirige le Food Pavilion de l’expo 2000, exposition universelle de Hanovre, où il explore et développe le concept de Food Cultura, qu’il rebaptisera Sabores y Lenguas (« Saveurs et langues »), lors de projets ultérieurs dans plusieurs villes d’Amérique latine, d’Europe et du Moyen-Orient : Oda a la Papa (« Ode à la pomme de terre », à Lima, Pérou), Digestible News (« Journal comestible »), à Miami et Marseille, ou encore Power Food. Avec ce concept, l’artiste propose une réflexion autour du pouvoir et de l’énergie du repas, de la mémoire culinaire et de la richesse gastronomique de plusieurs villes latino-américaines et européennes.
Le musée Reina Sofía de Madrid et le Musée d’art contemporain de Barcelone (MACBA) ont respectivement présenté des rétrospectives de son travail en 2010 et en 2016.

Depuis 2000, Miralda réalise le Food Cultura Museum, qui a pour objectif de documenter les projets consacrés à la recherche et à la réflexion sur la diversité gastronomique et ses liens avec différentes cultures. Installé à Miami et à Barcelone, ce projet explore et diffuse la culture culinaire grâce à des supports audiovisuels, de la musique, des livres, des meubles, divers objets et tout type de documents.



Action artistique et culinaire réalisée
en collaboration avec Hana Bento
et avec le soutien de l’Ambassade d’Espagne en France.


Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Renseignements : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés