Rencontre avec Victor Burgin
à l'occasion de la traduction française de son livre "Le film qui me reste en mémoire"
le 10 décembre 2019
19h00 - 21h00
Jeu de Paume, Paris

À l'occasion de la parution de la traduction française de son livre Le Film qui me reste en mémoire, les éditions Mimésis et la Librairie du Jeu de Paume vous invitent à rencontrer Victor Burgin, en conversation avec Teresa Castro (auteure de la préface à l’édition française de l’ouvrage et co-directrice de la collection « Formes Filmiques « ), Fabienne Durand-Bogaert (traductrice de l'ouvrage) et Barbara Le Maître (professeur en études cinématographiques).

Publié originellement en 2004, Le Film qui me reste en mémoire apparaît aujourd'hui encore comme une réflexion profondément originale sur les souvenirs fragmentaires de films qui traversent fugacement nos pensées, se mélangeant par la suite aux souvenirs d'autres films ou d'évènements réels. De telles " images-séquences ", comme les appelle l'auteur, n'ont pas été considérées par la théorie du cinéma ou de la photographie. Au gré d'une série d'études, nous conduisant des écrits de Roland Barthes, en passant par ceux de D. W. Winnicott, à La Jetée de Chris Marker, Burgin nous invite à réfléchir sur notre rapport aux images et aux enjeux multiples du travail de remémoration. Le Film qui me reste en mémoire paraît en même temps que son livre d'artiste Afterlife (Thomas Zander / Walther König).

Victor Burgin est un artiste et écrivain anglais qui vit en France. Il est Emeritus Millard Professor of Fine Art au Goldsmiths College de l'Université de Londres, et Professor Emeritus of History of Consciousness à l'Université de Californie à Santa Cruz. Ses œuvres sur l'image fixe et l'image en mouvement sont présentes dans les collections publiques dont celle du Museum of Modern Art à New York, de la Tate Modern à Londres et du Centre Pompidou à Paris. L'ouvrage théorique le plus réçent de Burgin est : The Camera : Essence and Apparatus (Mack, 2019). Le livre le plus récent sur son travail artistique est Seeing Degree Zero : Barthes/Burgin and Political Aesthetics (University of Edinburg, 2019).

Fabienne Durand-Bogaert, agrégée d'anglais, docteur en sciences du langage, enseigne l'histoire et la critique des traductions à l' EHESS. Aux publications liées à ses activités de recherche - de nombreux articles sur la littérature et la traduction, une monographie sur Peter Handke et, en collaboration avec Yves Hersant, l'anthologie Europes (coll. " Bouquins ", Laffont, 2001) - s'ajoute la traduction d'une trentaine d'ouvrages de sciences humaines (philosophie, histoire de l'art, critique de l'art moderne et contemporain, anthropologie) parus pour la plupart aux éditions Gallimard.

Barbara Le Maître est professeur en études cinématographiques à l'Université Paris Nanterre. Elle a écrit Entre film et photographie. Essai sur l'empreinte (Presses Universitaires de Vincennes, 2004), Zombie une fable anthroplogique (Presses Universitaires Paris Nanterre, 2014) et co-dirigé de nombreux ouvrages parmi lesquels Cinéma museum. Le Musée d'après le cinéma (Presses Universitaires de Vincennes, 2013) ou encore le n°25 de Cinéma & Cie. International Studies Journal : " Overlapping Images. Between Cinema and Photography " (Mimesis International, 2016). Son travail de recherche est consacré à des problèmes touchant l'esthétique et la théorie des images fixes et mouvantes.

Teresa Castro est Maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Elle co-dirige, avec Térésa Faucon, la collection " Formes Filmiques " aux éditions Mimésis. Elle a notamment signé la préface à l'édition française de l'ouvrage de Victor Burgin, Le Film qui me reste en mémoire (Paris, Mimésis, 2019) ainsi que l'introduction au recueil de textes de Laura Mulvey, Au-delà du plaisir visuel. Féminisme, énigmes, cinéphilie (Paris, Mimésis, 2016).


Entrée libre dans la limite des places disponibles. Dans la salle éducative du Jeu de Paume.