le Jeu de Paume
Un site exceptionnel au cœur de Paris
Le Jeu de Paume est un lieu de référence pour la diffusion de la photographie et de l’image dans une approche résolument ouverte et transversale sur le plan chronologique – du XIXe siècle à nos jours – comme sur le plan des différentes pratiques de l’image actuelles (photographie, cinéma, vidéo, installation…). Sa renommée et son influence sont internationales.

Soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication, l’institution a vocation à produire, coproduire ou accueillir des expositions, mais aussi des cycles de films, colloques, activités pédagogiques, ou encore des publications.

Le Jeu de Paume assure également la mise en valeur des fonds de grands noms de la photographie du XXe siècle conservés par l’État.

Le Jeu de Paume investit un site exceptionnel, au cœur de la capitale, place de la Concorde.

Artistes reconnus — Richard Avedon, Lee Miller, Robert Frank, Sophie Ristelhueber, Martin Parr, Lisette Model, André Kertész…— et talents à découvrir — Cyprien Gaillard, Denis Savary, Virginie Yassef, Mathilde Rosier…— s‘y côtoient et attirent un public large et diversifié composé d‘amateurs, de collectionneurs, de professionnels, de jeunes publics, de familles, de touristes… sensible à la création artistique, notamment photographique.

Le Jeu de Paume fait appel à des partenaires privés pour développer ses activités et étendre son rayonnement tant en France qu’à l’étranger. Au-delà des aspects contractuels qui lient le Jeu de Paume à ses partenaires, l’institution s’attache à créer et développer des liens constructifs et pérennes avec chacun d‘eux, qu‘ils soient :

❙ partenaire institutionnel du Jeu de Paume pour l‘ensemble de ses activités pendant au minimum une année pleine.
❙ partenaire privilégié du Jeu de Paume en s‘associant pour une durée minimum de 3 ans à des expositions ou des projets.
❙ partenaire ponctuels d‘exposition(s) ou de projet(s) programmés par le Jeu de Paume.
le Jeu de Paume, l'escalier et le hall
site Concorde
Photo Arno Gisinger
© Jeu de Paume, 2005