Être partenaire
ÊTRE PARTENAIRE DU JEU DE PAUME C'EST

❙ Renforcer son image en s’associant à l’institution française de référence dans le domaine de l’image historique et contemporaine.

❙ Bénéficier d’une large visibilité auprès d’un public d’amateurs d’art, de photographie, de vidéo, de cinéma et des nouvelles technologies de l’image mais aussi auprès d’un public très étendu.

❙ Accroître sa notoriété en associant son nom à d’importantes campagnes de communication et par là s’ouvrir à de nouveaux publics.

❙ Mettre en oeuvre des opérations de marketing relationnel efficaces vis-à-vis de ses différents publics : clients, prospects, collaborateurs, actionnaires, leaders d’opinions… en alliant découverte, originalité et prestige.

❙ Nourrir sa communication interne et externe d’éléments riches de sens apportés par les contenus d’une programmation de haut niveau, diversifiée et internationale avec des rétrospectives d’artistes reconnus mais aussi des expositions dédiées à la jeune création.

❙ Fédérer ses différents publics autour d’une action de partenariat cohérente et incontestable.


LE JEU DE PAUME ENTEND SATISFAIRE LES ATTENTES DE CHAQUE PARTENAIRE en lui octroyant des contreparties à la hauteur de ses besoins et de sa contribution.
Parmi ces contreparties, citons :

❙ La visibilité du nom du partenaire à des emplacements stratégiques et sur les nombreux supports de communication produits par le Jeu de Paume.

❙ La mise à disposition de visuels et de contenus pour sa communication propre.

❙ La privatisation d’espaces de réception et d‘exposition pour des manifestations de relations publiques de tout ordre.

❙ L‘accès à de nombreux privilèges et possibilités pour nourrir ses plans de marketing opérationnel.

Et bien d‘autres alternatives à définir d‘un commun accord…


LA NATURE DES DONS

Les dons apportés par un partenaire au Jeu de Paume peuvent être faits en numéraire ou en nature. Les contreparties accordées aux partenaires sous forme d'apport en nature sont étudiés au cas par cas.

Ils peuvent faire l’objet d’une convention de mécénat ou de parrainage.

Rappel de la loi du 1er août 2003 relative aux dons faits au titre du mécénat :
❙ Réduction fiscale de 60 % du montant du don ; à déduire de l‘impôt sur les sociétés dû, dans la limite de 0,5‰ du chiffre d'affaires de la marque. En cas de dépassement, le crédit d'impôt peut-être reporté sur cinq exercices.

❙ Contreparties valorisables pouvant atteindre jusqu’à 25 % du don.


Exemple pour un don fait au titre de mécénat de 100 000 €
— Réduction d’impôt 60 000 €
— Montant maximum des contreparties valorisables 25 000 €
— Coût réel pour le donateur (frais généraux) 15 000 €