Adrian Paci. Transit

L’œuvre d’Adrian Paci vise une pratique du portrait social et politique et une approche de l’humain qui jouent de leur polysémie. Si elle intègre la réalité sociale à la réalité quotidienne, l’œuvre dépasse le plan de la métaphore pour pénétrer en profondeur dans une réflexion et même une confrontation idéologique impliquant toujours, dans un exigeant rapport d’égalité, des fragments de vie au regard de l’universalité. La réflexion d’Adrian Paci est marquée par sa propre expérience de la vie et par les événements sociaux et politiques qui ont eu cours dans son pays natal, l’Albanie. Par le choix de ses sujets, il est amené à utiliser l’image comme un outil conceptuel capable d’exprimer le sentiment de la perte, la revendication d’identité, le caractère transitoire et le déplacement de l’être, inhérents à la condition humaine. Cet œuvre revisite l’histoire de l’art et le cinéma par ses lisières les plus audacieuses. Toujours empreinte de cette part poétique qui la traverse, elle démontre une autre façon d’aborder l’art filmique, plus proche de l’album, même si les références abondent. [...]

Paulette Gagnon, Directrice du
Musée d’art contemporain de Montréal.
Marta Gili, Directrice du
Jeu de Paume, Paris.
Extrait de l'avant-propos du catalogue



Entretien de l’artiste avec Marta Gili et Marie Fraser ;
textes d’Adam Budak, Éric de Chassey, Emanuela De Cecco,
Edna Moshenson et Edi Muka.
Bilingue français / anglais.
Coédition Jeu de Paume,
Musée d’art contemporain de Montréal et Mousse Publishing.
Prix de vente : 35 euros


Acheter le catalogue en ligne > www.librairiejeudepaume.org

Articles liés