Valérie Jouve
Corps en résistance

Lorsqu’on regarde les images de Valérie Jouve, on dirait que la ville, comme la photographie, est un territoire de distances habitées par le corps, le corps de l’image et l’image du corps.

En ce sens, le travail de Valérie Jouve évoque non pas tant le corps superficiel qui convoque nos actes quotidiens mais plutôt le grand corps immatériel qui se projette dans l’espace et les choses. « Car, comme l’écrit le philosophe Henri Bergson, si notre corps est la matière a  laquelle notre conscience s’applique, il est coextensif « notre conscience, il comprend tout ce que nous percevons, il va jusqu’aux étoiles1. »

[…]

« Corps en résistance », titre de cette exposition qui regroupe certaines des œuvres les plus importantes réalisées par Valérie Jouve depuis plus de vingt ans, renvoie, comme l’écrit Arlette Farge dans ce catalogue, au désir et à la volonté de l’artiste « de montrer que le corps est une ville, et que la ville est un corps ». Cette exposition s’inscrit parfaitement dans une ligne, souvent abordée par le Jeu de Paume dans sa programmation, autour des pratiques documentaires, filmiques et photographiques qui explorent de nouvelles formes d’approche de la réalité : ce que Marie-José Mondzain nomme dans son texte « le geste documentaire dans sa puissance fictionnelle ».

Marta Gili.
Extrait de la préface du catalogue



1. Henri Bergson, Les Deux Sources de la morale et de la religion (1932), Paris, PUF, « Quadrige », 7e éd., 1997, p. 274.


Textes d’Arlette Farge et de Marie-José Mondzain.
Entretien de Marta Gili et Pia Viewing avec Valérie Jouve.
160 pages, 85 ill. coul. et n. & b., broché, 23 x 33 cm, bilingue français-anglais.
Coédition Jeu de Paume / Filigranes Éditions.
Diffusion-distribution : Pollen Diffusion.
Prix de vente : 33 euros


Catalogue édité avec le soutien des Amis du Jeu de Paume


ACHETEZ LE CATALOGUE : www.librairiejeudepaume.org

Articles liés