Performance optophonétique<!--RaoulHausmann--> | Jeu de Paume


Performance optophonétique
Avec Geneviève Strosser, Florent Jodelet, Peter Keene et Jacques Donguy
le 17 février 2018
20h30 - 21h30
Concorde, Paris

Dans une lettre à Henri Chopin du 23 juin 1963, Raoul Hausmann écrit : « Je voudrais attirer votre attention sur le fait que depuis 1922, j’ai développé la théorie de l’optophone, appareil qui transforme des formes visibles en sonorité et vice versa. J’avais un brevet anglais "Procédé pour combiner des nombres sur base photoélectrique" qui était une variante de cet appareil et en même temps le premier robot. Pour construire l’optophone, il me manquait l’argent ».


Dans le cadre de l’exposition dédiée à Raoul Hausmann et des nocturnes exceptionnelles de février organisées avec le musée de l'Orangerie, le Jeu de Paume présente une performance optophonétique.

Instrument imaginé et inventé par Hausmann, plusieurs versions de l’optophone seront créées des décennies plus tard. L’artiste n’a peut-être pas inventé l’ordinateur, mais il s’en est approché de très près, dans le but d’élargir les frontières de l’art, en convertissant les sons en formes et inversement. Jacques Donguy, critique d’art, spécialiste de la poésie sonore et l’artiste Peter Keene ont retrouvé le brevet déposé en 1934, et le robot imaginé par Hausmann a pris vie.

Suite à une introduction de Jacques Donguy, et en présence de Peter Keene, les musiciens Geneviève Strosser et Florent Jodelet activeront la dernière version, toujours en évolution, de l’optophone grâce à un synthétiseur pour un concert inédit. Mêlant images et sons au rythme des écrits de Raoul Hausmann, l’auditorium du Jeu de Paume sera le théâtre d’une performance poétique lumineuse.


A l’auditorium du Jeu de Paume, le samedi 17 février 2018 de 20h30 à 21h30.
3 euros / gratuit sur presentation du billet d’entrée du jour aux expositions.
renseignements : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés