Images de conflits / Conflit d’images
Colloque 2/3
le 23 mai 2009
14h30 - 17h00
Concorde, Paris

Ce programme de colloques et conférences vise à mettre en tension différents sujets liés aux dimensions politique, sociale et idéologique de la mise en images des conflits, ainsi que les éléments qui déterminent la production, la diffusion et la réception de ces images. Après un premier volet qui accompagnait les expositions de Robert Frank et Sophie Ristelhueber (janvier-mars 2009), les deuxième et troisième volets ont été respectivement imaginés en parallèle des expositions "HF | RG" et "Agustí Centelles".


> Identités territoriales et religions demeurent deux grands facteurs de violence. Les conflits qu’elles génèrent s’étendent à l’ensemble de la planète, comme le démontrent certains mouvements intégristes. Dans ce contexte, les moyens de communication et la diffusion massive de l’information peuvent entretenir et propager cette violence. Ce phénomène endémique est intimement lié à des questions identitaires, tant collectives qu’individuelles, et encourage un repli communautariste. L’art contemporain participe de cette réalité qui lie violence et culture. Ce second volet, placé sous la direction de Chantal Pontbriand, commissaire de l’exposition "HF | RG", accompagnée d’Étienne Balibar et d’Okwui Enwezor, portera sur la place et le rôle de l’image comme facteur de médiation entre ces deux pôles. Les images de violence induisent-t-elles identification, séduction ou répulsion ? À quelles conditions ? Dans quels buts ? Quel est l’effet du numérique sur le rapport image / violence ? Qu’en est-il de l’instantanéité de l’image, de sa reproductibilité sur de larges réseaux ? Quel effet cela engendre-t-il sur le lien communautaire, ou sur les subjectivités ?

Critique d’art et commissaire indépendant, Chantal Pontbriand dirige la revue Parachute qu’elle a fondée en 1975, dont deux numéros ont récemment été consacrés à la violence, vue sous l’angle de la mondialisation et de ses effets.
Étienne Balibar, philosophe français, enseigne à l’Université de Californie à Irvine. Il réfléchit sur les notions d’identité et de nation, et pour faire face aux enjeux actuels, a développé le concept d’égaliberté. Il s’est penché tant sur la question des sans-papiers que sur celle de la guerre, du conflit israélo-palestinien, et sur le statut actuel des frontières.
Okwui Enwezor est un poète, critique et commissaire d’exposition américain d’origine nigériane. Vice-président du San Francisco Art Institute, il a été le directeur artistique de la Documenta 11, axée sur la mondialisation et sur l’usage de la vidéo en art contemporain. Dernièrement, il a conçu l’exposition "Archive Fever: Uses of the Document in Contemporary Art" pour l’International Center of Photography (New York).

Articles liés