Images de conflits / Conflit d’images
Colloque 3/3
le 06 juin 2009
14h30 - 17h00
Concorde, Paris

Ce programme de colloques et conférences vise à mettre en tension différents sujets liés aux dimensions politique, sociale et idéologique de la mise en images des conflits, ainsi que les éléments qui déterminent la production, la diffusion et la réception de ces images. Après un premier volet qui accompagnait les expositions de Robert Frank et Sophie Ristelhueber (janvier-mars 2009), les deuxième et troisième volets ont été respectivement imaginés en parallèle des expositions "HF | RG" et "Agustí Centelles".


> Ce volet, rattaché à l’exposition d’Agustí Centelles, abordera la question du photojournalisme et du statut de l’image de presse dans les situations de conflit. Si, dans ces contextes particuliers, le photojournalisme joue un rôle central dans la transmission des informations, il peut parfois tendre vers le sensationnel et menacer l’autonomie du regard. À partir de ce constat, quelle possibilité avons-nous de construire une critique du photojournalisme ? Les images de conflit peuvent-elles se prêter à des "usages", publics ou médiatiques ? Il s’agira de penser des alternatives à l’hégémonie du photojournalisme, sans pour autant renoncer à l’une des disciplines sur laquelle repose la liberté d’opinion.


Carles Guerra débattra de ces questions avec Thomas Keenan et Walid Raad.
Carles Guerra est artiste, critique d’art et commissaire d’exposition indépendant. Il s’intéresse aux pratiques documentaires qui se situent à l’intersection des champs artistiques, médiatiques et politiques. Il a notamment organisé l’exposition "After the News. Postmedia Documentary Practices" au Centre de Cultura Contemporània (Barcelone, 2003).
Thomas Keenan est directeur du Human Rights Project et professeur de littérature comparée au Bard College. Il est l’auteur, avec Wendy Chun, de New Media, Old Media: A History and Theory Reader (Routledge, 2005). Il a notamment publié un article sur la rhétorique des médias jihadistes sur le Web dans la revue Vacarme (n° 34, hiver 2006). Il travaille actuellement à un ouvrage sur les médias, la guerre et les droits de l’Homme.
Walid Raad, artiste, est professeur associé à la Cooper Union School of Art à New York. Son travail comprend textes, projets photographiques, vidéos et performances articulés autour d’une réflexion sur les représentations possibles d’un pays en guerre. Il est membre fondateur de l’Atlas Group (1989-2004), projet sur l’histoire contemporaine du Liban. Il travaille actuellement sur une œuvre intitulée Scratching on Things I Could Disavow: A History of Modern and Contemporary Art in the Arab World.

Articles liés